Yannis, président de l’association Humanice : « L’associatif nous aide à grandir »

0
59
Humanice est une association solidaire étudiante. Fondée en 2002, par des étudiants en médecine pour monter un projet de solidarité internationale, l’association s’est depuis, beaucoup diversifiée. (Crédit photo : humaniceblog).

L’association Humanice soutient le Téléthon du 28 au 30 Novembre. Une occasion pour les étudiants niçois de se mobiliser autour d’une action solidaire. Le but ? Récolter des fonds grâce à la vente de gâteaux et sensibiliser le public au handicap, notamment lors de parcours en fauteuils roulants . Tout au long de l’année, les membres de cette association étudiante s’investissent dans de nombreuses actions caritatives régionales.

Rencontre avec le Président de l’association : Yannis Mekarnia, 22 ans, étudiant en troisième année de Médecine à Nice.

Pourquoi avoir choisi de rejoindre Humanice?

J’avais déjà plusieurs amis qui faisaient partie de l’association. C’est tout naturellement que je intégré celle-ci. Ça me permet de trouver un rapport humain que je n’ai pas à la Fac. Je ne conçois pas les études de manière seulement théorique. En fait Humanice est une composante qui m’aide à mieux vivre ma vie d’étudiant.

 Combien de membres comptez-vous et quelles sont vos actions?

Cette année on compte environs 200 membres au sein de l’association. Nos domaines d’actions sont très variés. On s’investit beaucoup au niveau local. Deux fois par semaine nos bénévoles aident à la distribution de repas dans la rue avec la Soupe Populaire. On collabore également avec le Samu social et l’Association des Paralysés de France. On porte même des projets dans le domaine du développement durable et de la Solidarité internationale. Notre association organise aussi des ‟pôles de réflexion”. Cette année, nous débattrons sur les problèmes d’accès à l’eau par exemple. Participer à une action solidaire, c’est certes donner de son temps mais on en retire une expérience fabuleuse.

  Tout le monde peut intégrer votre association?

Humanice est ouvert aux étudiants de toutes les filières, médecine, dentaire, droit, éco… Tous sont les bienvenus.  Rien n’est imposé aux membres. On s’investit dans l’association en fonction du temps qu’on peut lui consacrer. Les bénévoles choisissent leurs degrés d’implication. On peut très bien participer à une seule action dans l’année comme celle du Téléthon.

 Avant d’intégrer Humanice, avez-vous collaboré avec d’autres associations?

Oui, je participais à la Soupe Populaire avec l’association Mir. J’ai aussi mené un projet de solidarité internationale en Islande pour aider dans des camps de travail dans des régions reculées. L’expérience n’est pas vraiment chiffrable mais ça m’a beaucoup apporté au niveau humain.

 Après vos études, comptez-vous continuer dans le milieu associatif?

Une fois qu’on a gouté aux actions solidaires, il y a une fibre qui vibre en nous. Je ne sais pas encore dans quelle direction je veux aller. J’aime l’idée de construire un projet internationale sur le long terme, plus que d’agir dans l’urgence. Plus tard j’espère collaborer avec des organismes comme l’OMS ou l’ONU.  Quelle que soit l’association que l’on rejoint,  c’est bénéfique. Ça nous aide à grandir. A avoir plus de responsabilités. On prend de la hauteur et du recul par rapport aux choses. J’ai appris qu’aucune action n’était impossible pour peu qu’on s’en donne les moyens.

Propos recueillis par Marion Dutheil

Humanice est une association solidaire étudiante. Fondée en 2002, par des étudiants en médecine pour monter un projet de solidarité internationale, l’association s’est depuis, beaucoup diversifiée. (Crédit photo : humaniceblog).