Volley – Pierre Pujol : « Notre travail va finir par payer »

0
127
Le passeur cannois Pierre Pujol reste confiant pour l'avenir.

Le passeur de l’AS Cannes Volleyball est revenu sur la mauvaise passe actuelle de son club. Malgré le changement d’entraîneur et trois défaites consécutives, Pujol reste confiant quant à la suite de la saison.

L’AS Cannes reste sur une mauvaise série en championnat. Comment abordez-vous la rencontre de samedi, contre le leader Ajaccio ?

« Nous sommes dans une situation compliquée. On doit absolument gagner et prendre des points. Le fait de jouer le leader nous met encore plus sous pression, mais nous devons prouver que nous bossons bien depuis deux semaines avec le nouveau coach. Nous restons très motivés. »

Quels changements apporte votre nouvel entraîneur Igor Kolakovic ?

« Il a une approche différente. Tout est différent. C’est difficile de comparer, ce sont deux hommes différents, deux personnalités, avec leur propre vision des choses. Christophe Meneau était un entraîneur jeune, Igor Kolakovic est un homme qui arrive avec son expérience et son palmarès. »

Regrettez-vous le limogeage de Christophe Meneau ?

« On avait beaucoup de respect pour Christophe et une bonne relation humaine avec lui. En cas de mauvais résultats, c’est toujours l’entraîneur qui « saute » en premier, et nous les joueurs, nous avons évidemment des regrets par rapport à cela. Mais aussi et surtout par rapport au club. Nous sommes déçus d’avoir perdu ces matches, nous restons des compétiteurs et nous sommes là pour gagner. »

 « On espère encore faire mieux que l’année dernière »

Après une accession en demi-finales l’an passé, comment expliquer ce mauvais démarrage ?

« On peut l’expliquer par un manque de confiance, de repères. Les blessures nous ont aussi perturbés. Sans compter que l’on a joué les « gros » dès le début du championnat. Mais la saison est longue et on espère encore faire mieux que l’année dernière. Les victoires appellent les victoires, il faudrait commencer une série le plus rapidement possible. »

Le passeur cannois Pierre Pujol reste confiant pour l’avenir.

Jouer le leader Ajaccio n’est peut-être pas le meilleur moyen de se relancer… (Il coupe)

« Mais on a très bien préparé ce match, notamment en jouant deux rencontres amicales contre Modène (équipe italienne). Et on constate que le travail effectué avec le nouveau staff va finir par payer. Il faut simplement nous laisser du temps pour tout mettre en place. »

L’ambiance n’a pas été atteinte par ces débuts difficiles ?

« Il y a eu des explications franches, entre hommes. Il y a eu des moments durs. Mais on doit continuer à travailler. Le championnat est encore long. »

Nicolas Santini