Volley – Eldin Demirovic : « Un véritable accomplissement »

0
168
Eldin Demirovic (2e en partant de la gauche) lors la remise des Récompenses LNV (lnv.com)

Eldin Demirovic (Nice-Volley) a reçu le Prix LNV (Ligue Nationale de Volley) de la « Révélation » 2012-2013 en Ligue B. Une récompense méritée pour l’un des meilleurs attaquants de deuxième division, pur produit du volley-ball. Portrait d’une future pépite des parquets français.

Eldin Demirovic (2e en partant de la gauche) lors la remise des Récompenses LNV (lnv.com)

Le volley est une histoire de famille chez les Demirovic : « Je suis arrivé à Nice avec mon père, alors professionnel au club. Puis j’ai gravi les échelons ». Après une première licence au club, ce Français d’origine croate passe ensuite par le Pôle Espoirs de Cannes, puis par le Centre National de Volley-Ball à Montpellier.

De retour depuis deux ans au centre de formation de Nice, il fait ses armes en Nationale 3, et se fait remarquer en équipe professionnelle l’an dernier. Mais c’est cette année que le joueur explose aux yeux du grand public. Un parcours sportif dédié au volley tout en conciliant ses études en BTS commerce international.

Une saison pleine

A 20 ans et du haut de son 1m92, Eldin Demirovic n’est pas le plus grand du Nice-Volley mais se fait une place de choix au sein du club. Après une intégration réussie parmi des cadres de l’équipe, le volleyeur a acquis la confiance de son coach Mladen Kasic : « Nous nous sommes mis d’accord en début de saison pour un poste de titulaire. Je lui ai montré que j’étais capable de faire de bonnes choses ».

Ses statistiques parlent d’elles-même. Avec 233 points marqués en 18 matchs de Championnat (17 pts/match), le jeune joueur mérite amplement cette distinction de « Révélation » de l’année: « C’est un véritable accomplissement pour moi. Cela vient récompenser une saison individuelle réussie. J’ai aussi prouvé à mes coéquipiers qu’ils pouvaient totalement compter sur moi ». Le Capitaine Rémy Kraska ne tarit pas d’éloges sur son camarade de club : « Eldin est complet, il sait tout faire, smasher, contrer, servir. C’est un mec qui a pu densifier notre jeu. En plus c’est un bon gars dans la vie ». Mais attention, Eldin Demirovic reste lucide et sait très bien qu’il lui reste beaucoup à apprendre : « Pour tout sportif professionnel, il y a toujours une marge de progression. A 20 ans, il me manque encore de l’expérience ».

L’appel du large ?

Déjà passé par les Équipes de France cadet et junior, les portes des A pourraient vite s’ouvrir pour le jeune attaquant-réceptionneur. Il est déjà promis à une belle carrière, mais ne souhaite pas en dire plus sur son avenir. Il se garde encore un temps de réflexion, quant à sa prochaine destination, ou à sa prolongation de contrat au Nice-Volley : « Je me laisse le temps de réfléchir. J’ai des touches mais chaque chose en son temps. Je préfère penser à la fin de saison avec le Nice-Volley ». Mais une chose est sûre, le Cagnois ne devrait pas laisser insensible les grosses cylindrées de Ligue A.

Jean-Guillaume Daunizeau