Villefranche-sur-Mer : Mangiapan et Grosgogeat feront liste commune

0
257

Jean-Pierre Mangiapan et Gérard Grosgogeat refont équipe pour les élections municipales. Le premier adjoint sortant sera tête de liste. 

En 2008, beaucoup doutaient que l’alliance conclue entre Gérard Grosgogeat (UMP) et Jean-Pierre Mangiapan (UMP) résisterait longtemps. Six ans plus tard, les deux hommes réaffirment leur union. Ils seront candidats sur une même liste, menée cette fois-ci par Jean-Pierre Mangiapan. « C’est vraiment surprenant », s’exclame une habitante de Villefranche en apprenant la nouvelle. Il faut dire que les relations entre le maire sortant et son premier adjoint sont parfois tendues. « Nous avons tous les deux un fort caractère et cela se ressent lorsque nous sommes en désaccord », concède Jean-Pierre Mangiapan. « Mais nous sommes en accord sur l’essentiel. Servir l’intérêt général des Villefranchois est notre base commune. Il n’y avait donc aucune raison que l’on se retrouve l’un contre l’autre ».

Un coup dur pour la concurrence

Le renouvellement de cette union s’explique également par la multiplication des candidatures. Christophe Trojani, Cédric Cirasa et André Bezzina, tous membres de l’UMP, ont déjà annoncé qu’ils conduiraient leurs propres listes. Un sondage1 prédisait d’ailleurs une élection particulièrement ouverte si Jean-Pierre Mangiapan et Gérard Grosgogeat étaient tous deux candidats. L’hypothèse étant désormais écartée, Jean-Pierre Mangiapan apparaît comme l’incontestable favori du scrutin. Un avis que ne partage pas Cédric Cirasa : « Le choix est désormais clair pour les Villefranchois. En choisissant Mangiapan, ils revivraient la dernière mandature faite de reniements et de trahisons qui ont engendré un immobilisme dont souffre aujourd’hui notre ville ».

Cap sur l’investiture UMP

Le duo Mangiapan-Grosgogeat devra aussi faire face aux réticences de Christian Estrosi et d’Eric Ciotti. Le maire de Nice et le président du Conseil général reprochent à Jean-Pierre Mangiapan ses prises de position sur la Métropole Nice Côte d’Azur ainsi que son soutien passé au sénateur Vestri. Eric Ciotti a déjà annoncé son soutien à Christophe Trojani. Christian Estrosi, lui, pourrait choisir André Bezzina. De quoi alimenter les débats sur la question de l’investiture au sein de l’UMP. Les instances départementales du parti devraient annoncer leur décision très prochainement. Tout sera prêt alors, pour que la bataille débute.

Stéphanie Houry – Nicolas Spinelli

1) Intention de vote au premier tour : Jean-Pierre Mangiapan: 28% ; Christophe Trojani: 27% ; Gérard Grosgogeat: 18% ; Cédric Cirasa: 17% ; André Bezzina: 12% – Sondage réalisé par Nice-Matin – Edition du 23 novembre 2013