Var : pas avare d’enjeux

0
175

Le rallye du Var bénéficie ce week-end de la présence de Sébastien Ogier. Etoile montante du WRC, le Français s’aligne au volant de la prometteuse Citroën DS3. Dernière manche du championnat de France, l’épreuve varoise est aussi le théâtre d’une lutte acharnée pour le titre national entre Cédric Robert et Bryan Bouffier.Ultime manche du championnat de France du 26 au 28 novembre, le 56e rallye du Var a des allures de bouquet final. Après l’artifice Loeb l’année dernière, Sébastien Ogier devrait retenir l’attention des spectateurs. A défaut d’être aussi populaire que son aîné, le jeune Français de 26 ans étonne par sa dextérité au volant. Son objectif n’est pas de gagner à tout prix. Pur produit Citroën, Sébastien Ogier a pour mission de poursuivre le développement de la DS3 R3 qui préfigure la DS3 WRC, l’arme de la marque au chevron lors de la prochaine saison en WRC. En dépit d’une météo incertaine, la variété du parcours varois devrait être un atout pour une séance d’essais grandeur nature. « Nous allons rencontrer différents types d’adhérence et de terrains » affirme le Haut-Alpin. « Cependant la pluie pourrait nous compliquer la tâche. »

Important à plus d’un titre

Si la victoire au général n’est pas dans le viseur de Sébastien Ogier, ce n’est pas le cas de Cédric Robert (Peugeot 307) et Bryan Bouffier (Peugeot 207). Ex-æquo en tête du classement, les deux prétendants au titre de champion de France ont leur destin dans leurs pédales. La saveur de leur duel dépendra de la forme des autres favoris. Parmi eux, Dany Snobeck, champion de France en 2008. A 64 ans, « papy Snobeck » est un candidat sérieux à la victoire au volant d’une Citroën C4 utilisée par Loeb en 2009. Le rallye du Var va aussi permettre à deux stars du sport automobile de goûter à nouveau à la magie de la discipline : le pilote polonais de Formule 1 Robert Kubica (Renault Clio) et le pilote d’endurance Stéphane Sarrazin (Peugeot 207).

D’un Seb à l’autre

Les candidats à la victoire dont Sébastien Ogier feront-ils oublier le triomphe du roi Loeb lors de la précédente édition ? Une vraie liesse populaire avait accompagné son succès au volant de la C4 WRC, voiture championne du monde. Cette année, le septuple champion du monde ne s’est pas offert une nouvelle escapade dans le Var. Pour mieux s’accorder des vacances ? Non. Il participe le 27 novembre à la Course des Champions à Londres aux côtés d’Alain Prost, quadruple champion du monde de F1. Qu’importe l’âge ou la discipline, un pilote passionné ne semble jamais avare d’efforts.

Richard Burgan