Une victoire sinon rien

0
182

Défaits à Lyon la semaine dernière(1-0), les Aiglons tenteront de se rassurer en accueillant Montpellier (3e de Ligue 1), samedi à 21h. Une victoire les replacerait potentiellement dans la première partie de tableau, alors que la ligne de relégation s’approcherait dangereusement en cas de défaite. Les semaines passent mais ne se ressemblent pas du côté de Nice. Si les hommes d’Eric Roy sont performants à domicile (11 points pris sur les 18 possibles), ils affichent un bilan catastrophique en déplacements (4 défaites sur sept matchs loin du Ray). Une situation pas encore alarmante, tant le championnat est serré, mais loin d’être satisfaisante sur le plan du jeu. Et mêmes les matchs à domicile ne semblent plus rassurer les Rouges et Noirs. Grégory Paisley illustre bien ces inquiétudes sur le site Actufoot06.com : «…notre dernière victoire au Ray, contre Toulouse(…)était tout de même poussive(…)on a surtout retenu le résultat, mais il n’y avait pas que des choses positives. Loin de là ». Presque un aveu d’impuissance à la veille d’accueillir des joueurs montpelliérains récents vainqueurs de…Toulouse justement, et lancés en embuscade à un petit point du leader brestois.

Faire le plein à domicile

Si les Aiglons veulent se rassurer, ils devront absolument faire le plein de points au stade du Ray et grappiller le reste à l’extérieur. Il s’agira donc de ne pas rééditer la contre-performance d’août 2009 où les Héraultais l’avaient facilement emporté à Nice (3-0). Gagner samedi permettrait d’engranger de la confiance avant de se rendre à Monaco, puis recevoir Marseille et Brest en décembre. Des matchs où la manière importera moins que d’assurer un résultat.

Une infirmerie toujours aussi fournie

Dans ce contexte crispant où chaque équipe n’est ni lâchée ni à l’abri, rien ne sourit à Eric Roy. Le coach azuréen doit composer avec un effectif fortement diminué. Ce week-end encore, il devra se passer de Pejcinovic, Gace et Mabiala en défense, mais aussi Hellebuyck, Digard et Ben Saada.

Seuls Civelli et Bagayoko, de retour de suspension, réintègreront le groupe.

Anthony Verpillon