Un postier électrisé par son vélo

0
182

Ça roule électrique chez les facteurs ! Depuis trois mois, Yannick Woarrau expérimente les tournées avec son vélo motorisé. Cette bicyclette nouvelle génération lui a donné l’élan pour affronter sa distribution dans le Vieux-Nice.Yannick Woarrau a probablement dû se forger des mollets en béton armé ! Depuis 10 ans qu’il distribue le courrier, ce postier de 27 ans sillonne les rues de la cité azuréenne à deux roues. Mais aujourd’hui, il a troqué sa petite bicyclette jaune pour un vélo à assistance électrique (VAE).

Le jeune homme, en pleine démonstration à la rue Droite, s’épargne le dur coup de pédale du démarrage. La bécane lui confère une impulsion dans son effort. Une révolution pour ce facteur et ses collègues du Vieux-Nice ! Yannick sent déjà le changement : « Je porte jusqu’à 60 kg de courrier en partant du centre de distribution rue Barbéris, alors je suis bien content d’avoir ce nouvel allié».

Pourtant, ce vélo, il l’a attendu avec impatience après sa mutation dans la vieille ville. Pendant quelques jours, le scooter a été son moyen de locomotion « Dans le Vieux-Nice, travailler en scooter est mission impossible. » Entre les nombreux passants, les étals des marchands et les rues tortueuses, le VAE se révèle être la solution idoine.

Le courant passe donc entre le facteur et son précieux ami même si, à contre-cœur, il doit parfois le laisser de côté lorsque la rue n’est pas adaptée. Ses distributions du courrier ont ainsi pris un autre tournant. Elles durent entre quatre et cinq heures mais il ne les sent plus passer. « Je finis mes journées moins fatigué » se réjouit-il. Et ce ne sont pas les habitants du Vieux-Nice qui s’en plaignent : leur postier est en pleine forme et plus rapide !