Un Niçois amoureux des mots

0
356

Passion, Émotions, Souvenirs. L’exposition en hommage à Louis Nucéra ouvre ses portes du 17 décembre 2010 au 26 février 2011 à la Bibliothèque Patrimoniale et d’Etude Romain Gary. Vendredi matin, une centaine de personnes s’est présentée au vernissage.

Un coin d’intimité. La Bibliothèque Patrimoniale et d’Etude Romain Gary expose livres, dessins et photos retraçant la vie de Louis Nucéra. Du 17 décembre au 16 février, vous pourrez découvrir ou redécouvrir cet écrivain niçois, dans toute sa splendeur. De son premier livre « L’Obstiné » jusqu’à son dernier roman « Ils s’aimaient » en passant par un de ses plus grands ouvrages « Le Ruban Rouge ». « C’était un humaniste, un libre penseur attaché à sa ville. Il a donné, aux lettres niçoises, une importance nationale et internationale. » témoigne Muriel Marland-Militello, adjointe au Maire de Nice, chargée de la Politique Culturelle de la Ville. Ce petit endroit confiné est manifeste de la vie de l’auteur. « L’homme a disparu mais pas son œuvre. » affirme Raoul Mille, écrivain et Conseiller municipal de Nice.

Des passions sans fin

« J’ai vécu 42 ans avec lui et ce fut 42 ans d’amour  » confesse Suzanne Nucéra, sa veuve. L’écrivain à quitté ce monde il y a 10 ans. Cet étalage commémore ce triste anniversaire.« J’espère que cela va permettre aux jeunes de mieux connaître mon mari. Je voudrais qu’il serve d’exemple. C’était un travailleur acharné et passionné. » Mais ses écrits, et Suzanne, ne sont pas ses seules amours. « J’ai découvert qu’il avait une adoration pour les chats alors que je l’ignorais » s’amuse Xavier, une vieille connaissance de l’artiste. L’amoureux des proses a écrit « Je suis venu au monde à l’ombre précaire d’une bicyclette… », une de ces idolâtries. Celle qui lui a couté la vie.

Céline Galbrun

Crédit photo : Céline Galbrun