Un classico, un vrai !

0
223

Waterpolo Homme / Samedi, l’Olympique Nice Natation et le Cercle des Nageurs de Marseille s’affrontent pour ce qui s’annonce être le match de l’année dans le championnat Elite. Nice et son rival marseillais sont les deux dernières équipes invaincues après six journées.

Attention, les statistiques qui vont suivre peuvent faire rêver les supporters de foot niçois. « Ce n’est que du water polo » vous diront certains. Certes, mais « mise à par l’équipe poloniste de l’Olympique Nice Natation, aucune équipe professionnelle niçoise ne peut se targuer d’un tel palmarès » se félicite Richard Papazian, directeur général de l’ONN. Alors que se profile le « classico », on n’attendait pas si tôt l’équipe poloniste niçoise à ce niveau. Après six matches et six victoires, le tableau de marche de l’ONN est respecté à la perfection. Reste à confirmer ce bon début de saison chez l’ogre marseillais, « une équipe d’expérience, solide en défense et impressionnante en attaque » analyse le coach niçois Samuel Nardon.

9 buts par matches pour Nice, 13 pour Marseille !

Impressionnante, c’est le mot. Avec 96 buts en sept parties ( les Phocéens ont un match en avance ), les champions de France possèdent la meilleure attaque de l’Elite, soit une moyenne de plus de 13 buts par rencontre. « Le jeu marseillais est le meilleur qui se fait en France, et de loin » ajoute Samuel Nardon. Pour lui, ce « classico » est avant tout « un challenge unique ». Novice à ce niveau, le coach niçois met en avant « la chance de jouer des matches d’intensité européenne ». En effet, les Niçois, deuxièmes au classement, sont toujours invaincus cette saison en championnat. L’ONN apparait comme la seule équipe à contrarier l’armada marseillaise chez elle. Les Azuréens tournent à 9 buts par match. Un bon ratio qui donne des raisons d’espérer ce samedi. Surtout que l’ONN peut compter sur son secteur défensif, qui est le meilleur de l’Elite avec une moyenne de six buts encaissés par match depuis le début de saison.

Avantage aux Marseillais ces dernières années

« Ce sera un classico, un vrai » ironise le boss de l’ONN Richard Papazian. Toute allusion aux « footeux » est fortuite. On ne peut contredire le boss niçois. Ce match est l’occasion de voir s’affronter les deux ( seuls ) grands clubs français de waterpolo. Depuis 1973, les clubs polonistes de Nice et Marseille sont tous simplement imbattables. Nice, Marseille. Marseille, Nice. Ces performances sont uniques dans un sport collectif. 32 titres de champions de France pour Marseille, 12 pour Nice*. Les Olympiens en sont à six sacres consécutifs. Le dernier titre niçois remonte à 2004 devant…Marseille. Ce qui confirme que le waterpolo est vraiment une exception dans le sport récent niçois. « A quand remonte un titre de champion de France de l’OGC Nice déjà ? » remarque Richard Papazian. On dira juste qu’il y avait la télé en noir et blanc…

*8 pour l’ONN. 4 pour le CACEL Nice qui a disparu en 1995 pour raisons financières.

Nicolas Boffo