Travaux à Nice Libération – D’une gare… à une bibliothèque

0
120

La bibliothèque « Raoul Mille » a ouvert ses portes jeudi à 14 heures. Retour sur l’histoire d’un bâtiment historique.

Baptisée ainsi en hommage à l’écrivain Raoul Mille, l’ancienne gare du sud retrouve sa grandeur. Désormais, le bâtiment est une bibliothèque luxueuse offrant confort et une vue imprenable sur la place du Général de Gaule. Elle est constituée de quatre étages et équipée d’une trentaine d’ordinateurs, du wi-fi, de tablettes tactiles mais surtout de 30 000 livres. « C’est un outil formidable pour construire l’avenir de la jeunesse » affirme Éric Ciotti.

Construite en 1892 par l’architecte Prosper Bobin, ce bâtiment a traversé l’histoire et fait désormais partie du patrimoine niçois. La gare du sud a été pendant près de 100 ans le terminus des chemins de fer de Provence. Elle connaît une histoire mouvementée. Jugée peu rentable par l’État, elle ferme en 1991. Un dernier train quitte la gare le 9 décembre. Ce bâtiment est resté comme un vestige de l’histoire. Des impacts de balles datant de 1944 sont toujours présents sur sa façade. « La gare du sud doit servir de témoin aux générations futures » explique Christian Estrosi. Menacé de destruction, le bâtiment est classé monument historique au début des années 2000. Longtemps squattée et dégradée, la gare du sud est laissée à l’abandon : « Un arbre a même réussi à pousser dans le bâtiment, entouré de fientes d’oiseaux » déplore le maire de Nice.

Deux architectes niçois, André et Lionel Biancheri ont accompli la lourde tâche de rendre au bâtiment sa splendeur. Les murs ont été insonorisés, les quatre colonnes ioniques restaurées, la voûte principale rénovée et le sol recouvert de carreaux formant des rosaces. La façade extérieure a de son côté retrouvé ses couleurs d’origines. Des briques jaunes et rouges redonnent de la couleur au bâtiment tandis que des sculptures en forme de pomme de pin décorent l’entrée.

Raoul Millea lutté toute sa vie contre l’illettrisme. Son nom est désormais associé à un lieu culturel où jeunesse et littérature se retrouvent.

Eole Toutain