Toulouse en tête, Clermont déçoit

0
188

Après 12 journées, le Top 14 s’interrompt pendant un mois pour laisser place aux test-matches internationaux. Le Stade Toulousain, leader, confirme son statut de favori pour décrocher le bouclier de Brennus. Mais tous les clubs ne sont pas là où on les attendait. Les bonnes surprises

Montpellier (2e, 41 points)

Surprenant deuxièmes à un point du leader toulousain, les Héraultais emmenés par Nagusa, deuxième marqueur d’essai du Top 14 (six) et Francois Trinh-Duc, ouvreur international français font figure d’outsider pour arracher une place en barrages. La jeunesse du groupe pourrait néanmoins lui jouer des tours avec l’accumulation des matchs après la trêve internationale.

Racing-Métro (3e, 35 points)

Grâce à la botte du néo-international Jonathan Wisniewski, les coéquipiers de Chabal pointent le bout de leur nez en ce début de saison et mènent la chasse derrière Toulouse et Montpellier. Il faudra certainement surveiller le classement des bleu ciel et blanc début janvier puisque leurs quatre prochains matches sont prévus à domicile.

Les déceptions

Clermont (7e, 30 points)

Champion de France l’an passé, les Auvergnats ne pointent qu’à la septième place. Décevant pour le tenant du titre qui nourrit des ambitions bien plus élevées en championnat.

Perpignan (10e, 28 points)

Même combat pour les hommes de Jacques Brunel, dixièmes, qui n’ont toujours pas obtenu un seul point de bonus. Parfois brillants à Toulouse (défaite 38-29) mais trop perméable et indisciplinés en défense, les Catalans, finalistes l’an passé, peinent à se trouver en ce début de saison. La trêve va certainement faire du bien aux rouges et jaunes avant de se déplacer à Castres et à Clermont au mois de décembre.

Les autres…

En haut de tableau, le Stade Toulousain est en tête avec un point d’avance sur Montpellier. Très en jambe depuis le début de saison, invaincus depuis le 17 septembre, les rouges et noirs ont réalisé des performances de très haut niveau face à Perpignan et Toulon notamment grâce à Maxime Médard et Byron Kelleher.

Plus bas au classement, Biarritz (4e), Toulon (5e) et Castres (6e) sont en embuscade mais trop inconstants pour l’instant pour espérer une qualification directe pour les barrages.

Stade Français (8e) et Bayonne (9e) sont eux aussi décevants même si les Parisiens sont en reconstruction après les années fastes du début des années 2000. Pour les Basques, en revanche, la saison avait bien démarré (premiers après six journées) mais ils viennent de perdre cinq de leur six derniers matches et pointent donc à une très lointaine neuvième place.

Lutte à quatre pour le maintien

Enfin le maintien se jouera certainement à quatre entre Brive, Bourgoin et les deux promus La Rochelle et Agen. Avantage aux brivistes qui comptent un effectif de qualité et aux Rochelais qui viennent de battre Clermont, une belle performance qui devrait leur donner de la confiance pour la suite

Le chiffre : 297

… c’est le nombre d’essais inscrits en 12 journées soit une moyenne d’environ 25 essais par journée (3,5 par matches) . A noter qu’il a fallu attendre la 10e journée pour assister à une rencontre sans essai (Racing-Métro contre Bayonne). Performance rééditée par les Parisiens le week-end suivant face à Perpignan.

Julien Beauregard