Tennis – Champagne showers

0
53

Les meilleurs joueurs du circuit ATP vont s’affronter du 12 au 20 avril prochain dans le décor somptueux du Monte-Carlo Country Club. Beauté du site, qualité du jeu produit et convivialité se mélangent dans une ambiance sport et jet-set. Une semaine d’efforts pour les joueurs, de spectacle pour le public, de plaisirs pour les journalistes. 

Il y a des événements qu’un journaliste ne veut absolument pas louper. De part son intérêt professionnel bien sûr, mais pas seulement. Parmi ces manifestations, le Monte-Carlo Rolex Masters suscite bien des convoitises. Au sein de la rédaction de Nice-Matin par exemple, une cinquantaine de demandes d’accréditations est répertoriée chaque année pour acquérir le précieux sésame. Considérée comme l’un des neuf plus grands tournois de tennis au monde, la compétition monégasque marque le début de la saison sur terre battue. Mais alors pourquoi un tel enthousiasme ?

Autour des courts, les journalistes sont particulièrement choyés

Dans un cadre idéal, les courts en terrasse surplombant la Mer Méditerranée offrent l’un des plus spectaculaires panoramas de la Côte d’Azur. Benoît Ruiz, journaliste reporter d’images à BFM TV, se souvient d’une expérience « fabuleuse ». « Il y a quelques années, j’ai accompagné en tant que caméraman un journaliste suisse. Nous avions réalisé une interview de Roger Federer sur le court central. Le Masters de Monaco c’est le grand luxe ! Les journalistes sont reçus comme des rois ». Illustration de cet accueil très confortable avec le restaurant VIP. « Le repas est exceptionnel, c’est de la grande gastronomie. Rien que la serviette, elle coûte plus chère que mon appartement ».

« Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles »

Il y a quelques années, l’ATP a décerné un prix d’excellence aux organisateurs pour avoir optimisé la qualité des conditions d’accueil de la presse. Avec un ciel bleu et des températures dépassant les vingt degrés, c’est un petit air de vacances qui accompagne tous les ans les 340 journalistes pendant une semaine. Pour Philippe Rialland, le responsable presse du tournoi, « Monaco jouit d’un attachement particulier des joueurs et des journalistes. C’est l’un des Masters 1000 les mieux couverts médiatiquement. Les médias du monde entier se pressent à Monaco pour avoir les pieds sur terre et la tête dans les étoiles ». Le journaliste de BFM confirme et ajoute, « ce tournoi c’est la classe ». « Nadal joue sous tes pieds et tu as la Mer Méditerranée à perte de vue ». Sous cet angle c’est vrai, ça fait rêver…

Un cercle très fermé

On l’a compris, assister à un match de tennis à Monaco, c’est bien plus qu’admirer deux joueurs qui s’affrontent. Les tarifs élevés, les 281 loges VIP, le restaurant luxueux installé en surplomb du court central… Le tennis est un sport aux origines bourgeoises, Monaco un symbole du luxe, donc le Monte-Carlo Rolex Masters est une prison dorée réservée à une élite triée sur le volet. Où beaucoup rêvent un jour d’y mettre les pieds.

Matthieu Drouin