Sportel Awards de Monaco : « Chaque image est une émotion, une percussion forte »

0
456
Les Sported Awards récompensent les films et livres sportifs de l'année. Pour les athlètes et personnalités, l'image transmet une même et unique chose : de l'émotion. (Photo : Mickaël Louit)

Des larmes aux rires. L’image du sport est vecteur d’émotions. Autant de sentiments perçus aux Sportel Awards de Monaco, où les plus belles séquences et ouvrages sportifs de l’année sont récompensés. 

Les Sported Awards récompensent les films et livres sportifs de l’année. Pour les athlètes et personnalités, l’image transmet une même et unique chose : de l’émotion. (Photo : Mickaël Louit)

« Il y a toute une effervescence autour de l’image et de la télévision sportive, c’est colossal ». Daniel Herrero, ancien rugbyman, ne peut pas être plus clair. Les projections sur l’écran du Grimaldi Forum choquent, émerveillent, sensibilisent ou interpellent. Parmi les neuf films récompensés, certains touchent davantage les spectateurs. Au point d’en dessiner un sourire. Jusqu’en décrocher une larme. « J’en ai pleuré », lâche Jean Becker, cinéaste français et président du jury. « Le reportage sur Totti, m’a vraiment marqué. Il est très émouvant ». Prix du ralenti : « Stadium of Tears » – Stade des Larmes -, retrace les adieux du capitaine de l’AS Roma, lors de son dernier match avant sa retraite. Sur les images, des supporters émus tout comme les joueurs et le footballeur italien en pleurs. Ovation du public. Le film suivant refroidit l’ambiance. Un skieur freestyle descend dans une crevasse, s’accordant quelques figures. Le bruit des spatules sur la glace fige la salle. « Chaque image est une émotion, une percussion forte », reprend Daniel Herrero.

Au large des îles Kerguelen, au sud de l’océan Indien, grande première pour le Vendée Globe. Un hélicoptère de l’armée française filme la course d’Armel Le Cléac’h. Moment rare et unique. Les conditions extrêmes et l’inclinaison du solitaire stupéfient le public. Mais Claude Onesta reste unanime : « L’émotion n’appartient qu’au spectateur. Si un coach en ressent lors de l’action, il vaut mieux qu’il change de métier ». Pour l’ancien entraineur de l’équipe de France de handball, aucun doute. Dans le feu de l’action, l’athlète se concentre sur sa performance.

« On n’a pas le temps de ressentir l’émotion. Heureusement que l’image est là pour nous la procurer. » – CLAUDE ONESTA, ANCIEN ENTRAÎNEUR de l’équipe de france de handball

Le reportage sportif, vecteur de sensations mais pas seulement. « Il montre les vraies valeurs du sport, poursuit Camiel Eurlings, président de la communication du CIO, qui dépassent l’activité elle-même. » Et la boxeuse Sarah Ourahmoune d’ajouter : « On a vu de belles séquences et le sport, c’est un moyen de rassembler ».

Aux Sportel Awards, la médaillée d’argent à Rio « doublement satisfaite d’être-là », porte deux casquettes : « la sportive et la représentante du comité olympique ». Car dans sept ans, de nouvelles images marqueront les esprits, « en route pour Paris 2024 ».

Mickaël LOUIT

Palmarès des Sportel Awards 2017

• Prix du Ralenti Sportif : « Stadium of Tears »
Piero Pontico – AS ROMA SPA
Italie

 

• Prix de la Promotion d’un Programme : « Wake Up »
Tim Ahlfeld – RED BULL MEDIA HOUSE GMBH
Autriche

 

• Prix de la Découverte : « Ice Call / Backyards Project »
Antoine FRIOUX – PVS COMPANY
France

 

• Prix de l’Innovation : « Kerguelen »
Hervé Borde – NEFERTITI PRODUCTION
France

 

• Prix de la Publicité – Christian Blachas : « Unlimited youth Nike »
WIEDEN+KENNEDY
USA

 

• Prix du Second Ecran : La CANAL F1 App
CANAL+
France

 

• Prix du Jury : « Camps to Champs Series Trailer »
Olympic Channel
Espagne

 

• Prix du Documentaire Peace and Sport : « Girl Unbound »
Maria Toorpakai – BLACKACRE ENTERTAINMENT LLC
USA

 

• Grand Prix du Comité International Olympique : « #EqualGame »
Jack Weatherley – UEFA
Suisse

 

• Prix du livre – Comité Olympique Monégasque : « À corde tendue »
Francois Carrel – EDITIONS PAULSEN
France

 

• Prix du Livre – Comité National Olympique Sportif Français : « So Foot – Les années 70: Football total, napalm et poteaux carrés »
SO Foot – SO PRESS
France