Ski – Slalom géant : Mathieu Faivre, c’est géant

0
98

Une sacrée performance. Mathieu Faivre a terminé quatrième du slalom géant de Beaver Creek, hier soir. Le skieur d’Isola 2000 a du même coup signé le meilleur résultat de sa jeune carrière. De bon augure à deux mois des Jeux Olympiques.

Pendant que Monaco battait difficilement Ajaccio en Ligue 1 et que les Bleues déroulaient contre l’équipe dominicaine de handball, Mathieu Faivre ,lui, a réalisé un bel exploit hier soir, en terminant au pied du podium de l’épreuve américaine. Avec ce résultat, le skieur de 21 ans vient de se faire une place dans le monde du géant. D’autant plus que ce sont trois pointures qui sont montées sur la boîte : les Américains Ted Ligety, Bode Miller et l’Autrichien, Marcel Hirscher. L’Azuréen, lui, s’est « contentée » de devancer son compatriote Alexis Pinturault, deuxième mondial au classement général.

« Un passionné et un gamin très motivé »

Du côté d’Isola 2000, le résultat n’est pas passé inaperçu. « Nous avons regardé la course en famille à la maison », témoigne Jean-Marc Faivre, le papa de Mathieu. « Il est aux anges avec cette quatrième place même s’il ne compte pas s’arrêter là. C’est normal, ce qui lui arrive, c’est un passionné et un gamin très motivé », reprend celui qui est moniteur dans la station d’origine du champion. Mathieu, lui, se félicitait de cette place d’honneur mais ne regrettait qu’une chose : « la médaille en chocolat ».

« Les Jeux ? La cerise sur le gâteau »

Reste que cette belle parenthèse américaine, combinée à sa neuvième place à Soelden, permet au Niçois de naissance de faire un grand pas vers Sotchi. (voir infographie) « Les Jeux seront la cerise sur le gâteau. Ce qu’il veut avant tout, c’est signer de très belles places en Coupe du Monde », tempère le papa. Le fils, lui, devra rechausser les skis rapidement puisque le prochain géant se disputera samedi en France, à Val d’Isère. L’occasion de briller à domicile et tenter de glaner de précieux points. Les épreuves d’Alta Badia (Italie), d’Aldenboden (Suisse) et de Garmisch (Allemagne) suivront. En cas de nouveaux exploits, la route vers la Russie sera alors toute tracée.

Thimoté GARCIN