Ski : Lindsey Vonn s’impose un break

0
228

Des chutes à répétition, un séjour à l’hôpital, l’annonce d’une dépression, ce n’est pas la joie pour l’Américaine ces derniers temps. Celle qui avait annoncé en début de saison vouloir se frotter aux hommes à Lake Louise s’est octroyé une pause. Elle devrait revenir en janvier prochain.

Les Alpes Françaises n’ont pas porté chance à Lindsey Vonn. Deux sorties de pistes dans la descente de Val d’Isère et lors du géant de Courchevel ont poussé la skieuse du Minnesota à rentrer chez elle pour se reposer. Petit clin d’œil du destin, l’Américaine voulait se mesurer aux hommes en début de saison, et prend une pause après une sortie de piste à Val d’Isère sur la face de Bellevarde, piste normalement réservée aux épreuves de vitesses masculines.

D’après son staff, la skieuse aux 57 victoires en Coupe du monde n’est pas encore pleinement remise de son hospitalisation courant novembre causé par des douleurs intestinales. Mais il n’y a pas que le physique de la meilleure skieuse du monde qui semble touché. Même si elle a déclaré que ce n’était pas la raison de ce break, la quadruple vainqueur de la coupe du monde (2008/2009/2010/2012) a récemment confié souffrir de dépressions depuis déjà plusieurs saisons.

Adieu le gros globe de cristal

Lindsey Vonn va normalement rater six épreuves : les deux rendez-vous d’Are en Suède, les deux Semmering en Autriche, le slalom parallèle du Nouvel An à Munich et le slalom de Zagreb le 4 janvier. Des impasses qui seront rédhibitoires dans la course à la victoire au classement général de la coupe du monde. L’Américaine compte déjà 385 points de retard sur la Slovène Tina Maze qui survole les épreuves techniques depuis le début de saison.

Tout n’est pas perdu

En dépit de ce début de saison qualifié de raté par certains, Lindsey Vonn s‘est déjà imposée quatre fois, et est aussi leader des classements de descente et de Super-G.  Le clan américain s’est fixé comme date de rentrer le 12 janvier. Une date qui coïncide avec la reprise des épreuves de vitesse à l’occasion de la manche de coupe du monde de Sankt Anton dans le Tyrol Autrichien.

Si elle effectue son retour dans les temps, l’Américaine ne va rater aucune épreuve de vitesse et conserve toutes ses chances de remporter le classement général de ces deux spécialités. La championne Olympique de descente à Vancouver est donc loin de se diriger vers une saison blanche, elle peut encore remporter deux petits globes de cristal, et espérer briller aux Championnats du Monde de Schladming en février prochain.

 

Jérôme Déchène