Sidi Bouzid, fief du mécontentement en Tunisie

0
281
(credit photo : AFP)

La Tunisie célébrait à Sidi Bouzid, le 2ème anniversaire du début de la révolution, non sans amertume, ce lundi 17 décembre 2012. Deux ans auparavant, jour pour jour, Mohamed Bouazizi, s’immolait devant la préfecture de Sidi Bouzid, devenue le fief de la révolution. Mohamed Bouazizi, martyr, et les révolutionnaires souhaitaient un changement socio-économique. Deux ans plus tard, rien ne semble avoir changé. Chômage, misère et Ennahda, parti islamiste étroitement lié au gouvernement, sont sources de tensions. Les Tunisiens, en pleine célébration de la révolution et en plein discours du nouveau chef d’Etat, Moncef Marzouki, clament leur mécontentement.

IMAGE INTERACTIVE

Andréa Lebourgeois 

(crédit photo : AFP)