Equitation – Scott Brash : « Tout s’est passé très vite »

0
73

Scott Brash, ce jeune cavalier de 28 ans, est une étoile grimpante dans le monde du CSO. Déjà couronné des plus belles victoires, ce jeune talent ne compte pas s’arrêter là. Accompagné de son fidèle Hello Sanctos, il a su se faire une place dans le gratin mondial.

Des victoires à la pelle

Il n’a que 28 ans mais rien ne semble l’arrêter.  Aujourd’hui deuxième meilleur cavalier britannique derrière Ben Maher, il vient de rejoindre la liste des gagnants du célèbre circuit Global Champions Tour. C’est comme à son habitude, discret, qu’il est arrivé sur la piste. Et celui que personne n’attendait a su faire pâlir les plus chevronnés. Sa victoire à Doha le propulse sur la première marche du podium du circuit. De quoi rassurer pour la suite. Pourtant, la victoire ça le connait : avec une première apparition dans l’équipe britannique à 24 ans, c’est à 27 qu’il empoche la médaille d’or des J.O. par équipe. Une vie à 100 à l’heure, qui ne l’effraie pas. « C’est vrai, tout s’est passé très vite, et chaque année se passe de mieux en mieux pour moi. » confiera-t-il à Eurosport. Désormais sur le devant de la scène, les cavaliers commencent à se pencher sur ce jeune anglais. Claire Boillin, cavalière dans les épreuves amateurs élites, n’est pas étonnée de cette brusque montée. « Je ne suis pas étonnée vu le début de saison qu’il a fait. L’année dernière déjà il a très bien tourné. »  Et au niveau de son équitation, tout le monde est d’accord, là aussi, il a su progresser : « Il est beaucoup plus précis, qu’avant. Il manque encore de fluidité par rapport à d’autres, mais il y a eu un vrai changement de ce côté-là. »

Scott Brash et Hello Sanctos. Crédit photo : ©Andrew Milligan/PA Archive/PA

Une histoire de famille

Scott Brash, un nom qui revient de plus en plus. Et on se rend rapidement compte que cet enfant prodige a ça dans le sang. Son père lui offre son premier poney à l’âge de 7 ans, et c’est seulement deux ans après qu’il part sur les terrains de concours. Sa carrière est alors toute tracée. D’abord cavalier de jeunes chevaux, il tombera sur la monture qui le propulsera : Intertoy Z. Alors âgée de 7 ans, il lui permettra de devenir le meilleur jeune cavalier de l’année 2006. Il n’en faudra pas plus pour Scott Brash pour se lancer dans le vrai niveau. 2008 sonne ses premières participations en coupe des nations. Deux ans plus tard, la sélection pour les championnats du monde tombe. Le cavalier est désormais lancé dans la machine du gros niveau.

Laura Berutti