Santé – Tous à moelle !

0
112
Derrière la barbe et les prospectus, Yannis se charge de l’accueil des futurs donneurs.

Du 7 au 12 Avril, la 9ème semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse a pour objectif le recrutement de 18 000 nouveaux donneurs en France.

Qui n’a jamais rêvé d’être un héros ? Costume, pouvoirs, et la mission suprême de sauver des vies. Empêcher la mort d’un inconnu sans rien attendre en retour que l’immense fierté de son acte. Aujourd’hui, le rêve est possible. Les « veilleurs de vie » recrutent. Cachés parmi vous, célèbres ou anonymes, ils attendent leur heure pour sauver une vie. Clémentine, étudiante à Nice, fait partie de cette armée  depuis l’année dernière. « J’ai entendu parler de la possibilité de devenir donneur de moelle à la fac. J’ai horreur des prises de sang et je me sentais un peu coupable de ne pas donner le mien, parce que le don du sang est quelque chose dont on parle souvent. Et puis là je n’ai pas à donner chaque année, je reste juste disponible au cas où ». Car c’est le rôle des « veilleurs de vie ». Attendre qu’un malade ait besoin des cellules spécifiques de leur moelle osseuse et répondre à l’appel.

Mais trouver le bon donneur n’est pas simple. La probabilité de trouver deux individus compatibles s’ils ne sont pas issus de la même fratrie est d’une chance sur un million. Voilà pourquoi les « veilleurs de vie » ont besoin du soutien de tous. Pour les rejoindre, pas besoin d’être exposé à des rayons radioactifs ou de se faire greffer un squelette mécanique. Yannis est étudiant en troisième année de médecine et guide les futurs donneurs devant le campus de Pasteur (photo). « L’inscription prend dix minutes. Il suffit de remplir un formulaire sur place ou sur le net et de faire un test salivaire pour déterminer sa compatibilité. Si tout va bien, on vous rappelle quelques jours plus tard pour un rendez vous médical plus poussé et on vous donne votre carte de donneur ». Seule condition, avoir entre 18 et 51 ans et être en bonne santé. Et même pas besoin de costume.

Les chiffres clés en France :

 9 ans qu’ « Engagez vous pour la vie » a été mis en place par l’Agence de la biomédecine en collaboration avec l’établissement français du sang et les centres hospitaliers.

2.000 personnes souffrent de maladies graves du sang nécessitant un don de moelle (leucémie aigue ou chronique, Drépanocytose, Anémie de Fanconi…)

2 opérations peuvent êtres effectuées pour prélever de la moelle osseuse. Soit une ponction au niveau de l’os du bassin sous anesthésie générale, soit un prélèvement sanguin au niveau du bras pour sélectionner les cellules souches ciblées.

221.445 Français sont déjà inscrits sur le registre France Greffe de moelle.

20.000 personnes sont devenues des « Veilleurs de vie »suite à la campagne d’ « Engagez vous pour la vie » en 2013.

18.000 nouveaux donneurs sont attendus au terme de cette neuvième semaine du don de moelle osseuse.

 Aliosha Denape et Mélanie Runfola

© Photo A. Denape