Santé et produits de beauté – Les produits cosmétiques sont-ils dangereux ?

0
104
Produits naturels de la boutique de cosmétique Bérénice et Eglantine à Nice

Un rapport publié mardi dénonce la présence de substances chimiques dans de nombreux produits de beauté selon l’UFC Que Choisir. Les perturbateurs endocriniens sont les premiers mis en cause.

Produits naturels de la boutique de cosmétique Bérénice et Eglantine à Nice

Après le débat sur le Paraben, c’est une nouvelle bombe qui va peut-être secouer le monde du cosmétique. Soixante-six produits sont pointés du doigt par l’association de consommateurs. Soixante-six produits dans lesquels se trouverait une concentration élevée de perturbateurs endocriniens.

Ces substances chimiques, déjà considérées comme une menace mondiale pour la santé, par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Programme des Nations-Unis pour l’Environnement (PNUE), restent cependant mal connues du grand public.

 Rien d’alertant pour les professionnels de la santé

« Je n’ai jamais suivi quelqu’un en pensant qu’il était perturbé de façon endocrinienne suite à l’application de cosmétiques. Je n’y crois pas trop d’ailleurs, ça doit être infinitésimale » explique le docteur Elbaz, dermatologue à Nice. Pour les professionnels de la santé en général, les perturbateurs endocriniens sont une notion assez vague. « Nous ne sélectionnons pas nos cosmétiques en fonction de leurs compositions puisque nous ne connaissons pas réellement les produits dangereux » avoue Christelle, pharmacienne avenue de la République.

 Une bataille qui ne date pourtant pas d’hier

Les perturbateurs endocriniens agissent sur le système hormonal humain. Ils sont suspectés d’avoir un impact sur la fertilité et pourraient être liés à l’augmentation du nombre de cancers dits hormono-dépendants, principalement ceux du sein et de la prostate. Un constat contre lequel se bat depuis de nombreuses années Bérénice, gérante d’une boutique de cosmétique bio dans le Vieux Nice. « C’est un secret de polichinelle. Les industriels sont au courant depuis bien longtemps mais se cachent bien d’étiqueter clairement leurs produits. »

Si l’UFC-Que Choisir ouvre le débat seulement aujourd’hui, beaucoup tentent d’alerter l’opinion publique depuis longtemps sur la composition des produits cosmétiques. Pour Bérénice : « Le livre de Rita Stiens publié en 2005, La vérité sur les cosmétiques, c’est la base. Il faut lire ce livre pour connaître les risques. »

Laura Budulig et Lola Monset

Précautions face aux produits de beauté : Le Paraben

En 2004, les scientifiques alertent déjà l’opinion publique sur la composition de certains produits cosmétiques. C’est le Paraben, cette fois qui est au cœur du débat. Une autre substance chimique qui agirait sur le système endocrinien. L’étude du docteur Philippe Darbre révélera la présence de Parabens dans des tissus mammaires cancéreux. Le lien entre le composant et le cancer n’est pas avéré mais c’est le début de la controverse.

Récemment, une étude a démontré que le Paraben favoriserait le vieillissement de la peau quand celle-ci est exposée aux rayons UV. A noter que la plupart des protections solaires contiennent cette substance. Le paraben n’est à ce jour pas interdit et est encore largement utilisé dans les produits de beauté même si une prise de conscience des consommateurs les pousse à acheter des produits sans.

L’enquête de l’UFC- Que Choisir Le rapport de l’association de consommateurs sur les perturbateurs endocriniens dans les produits d’hygiène et de beauté visent certains produits, notamment :– Le dentifrice « Colgate-Total » (teneur en triclosan susceptible d’effet sur la thyroïde)

– Le gel douche Nivea « Water lily & oil » (teneur en propylparaben dont la dose est supérieure à la recommandation du Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs)