Rugby : France – Angleterre, un crunch croustillant

0
46
Les joueurs travaillent leur technique sous les yeux de Guy Novès. ©KENZO TRIBOUILLARD

Après deux revers consécutifs inquiétants (Pays de Galles et Ecosse), les hommes de Guy Novès sont en quête de repères dans leur jeu d’attaque. L’occasion leur sera donnée, ce samedi, de les trouver avec la réception de l’Angleterre. À condition de s’améliorer dans plusieurs secteurs. 

Des en-avant en pagailles, du soutien inexistant, une mêlée en souffrance. La statistique est sans appel : 14 ballons perdus. Impossible d’exister à ce niveau avec un tel déchet. Car c’est bien de déchet technique dont il s’agit là. Les Français ont tenté, beaucoup tenté – trop peut-être – c’est un fait qu’on ne peut leur enlever. Seulement voilà, le mal récurrent des années Philippe Saint-André est toujours là. Le XV de France manque cruellement de qualité technique. Si le talent de certains joueurs n’est (pour l’instant) pas remis en cause, on est en droit de s’inquiéter sur le niveau technique global de l’ensemble de l’équipe.

  • Un manque de soutien offensif

Les hommes de Guy Novès ne se donnent pas les moyens de leur ambition. Les courses de soutient sont inexistantes, c’est pourtant là le b.a.ba du rugby et les tricolores ne le maîtrisent pas. Combien de fois un joueur s’est-il trouvé isolé de son soutien avant de perdre le ballon ? Face aux Anglais, les Français devront se montrer solidaires en défense, mais aussi en attaque. Porter le ballon moins loin et ne pas s’isoler d’un soutient – qui espérons-le sera présent – sera la clé du succès.

Maxime Machenaud isolé dans la défense Écossaise. ©AFP
  •  Du déchet technique 

Capable de jouer après contact sur certaines phases de jeu, l’équipe de France peine à conserver le ballon une fois la ligne d’avantage franchie. Tenter des offloads à tout-va c’est bien joli, mais n’est pas Sonny Bill Williams qui veut. À vouloir trop en faire, les bleus gâchent les initiatives qu’ils entreprennent. Et ça fait un moment que ça dure. Pour réussir à imposer du rythme, Guilhem Guirado et ses hommes devront être plus justes techniquement. Auquel cas, ils essuieront les contres incisifs et précis des trois-quarts anglais. 

  • Libérez-vous !

Outre sa faiblesse technique récurrente, le Quinze de France manque de créativité. La titularisation de François Trinh-Duc à l’ouverture aurait dû amener ce grain de folie qui fait cruellement défaut aux bleus, mais il n’en a rien été. Reconduit par Guy Novès et son staff, le Montpelliérain devra montrer un tout autre visage samedi pour mener les Français vers la victoire. En phase de reconstruction, les bleus n’ont rien à perdre. Pour déstabiliser le rideau défensif anglais, ils devront être imaginatifs et jouer sans complexe.

Composition du XV de France pour le match face à l’Angleterre. © FFR

Pour pouvoir rivaliser avec les Anglais, les tricolores ont eu une (courte) semaine pour tenter de gommer ces imperfections. De son côté, le Quinze de la Rose est en pleine confiance, sa ligne de trois quart pratique un rugby de haut niveau, loin devant celui proposé par le XV de France. Au-delà du résultat, le public français attend de son équipe qu’elle montre un tout autre visage que celui exprimé lors des deux dernières sorties. Devant un stade de France plein et face à son meilleur ennemi, les Français ont toutes les cartes en main pour relever la tête. 

Et quoi de mieux que priver nos meilleures ennemies d’un Grand Chelem pour se relancer ?

Félix Comane

Composition du XV de la Rose pour le match contre la France. © @EnglandRugby