Quelle équipe de France ?

0
223

La France a rendez-vous à Belgrade dans un mois pour y affronter la Serbie en finale de la Coupe Davis. Un problème cependant : les blessés sont nombreux dans le camp tricolore. Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy ont mis un terme à leur saison ; Paul-Henri Mathieu s’est blessé cette semaine au genou. De son côté, Julien Benneteau souffre toujours du poignet. Tous ces pépins physiques représentent un vrai casse-tête pour Guy Forget, qui va devoir faire avec les moyens du bord. Les évidences…

L’entraîneur français a déjà deux hommes forts pour Belgrade : Gaël Monfils en simple et Michael Llodra en double. Même si les récentes performances de ce dernier ne sont pas très bonnes sur le circuit, il reste de loin le meilleur joueur de double français. De son côté, « la Monf’ » est l’homme en forme du tennis français, comme le montre sa victoire la semaine dernière au tournoi ATP de Montpellier. Le 14e joueur mondial devrait être logiquement le numéro 1 de cette sélection. En l’absence de Tsonga, c’est à lui de montrer l’exemple. Lors de la finale à Belgrade, son premier match contre le numéro 2 serbe (sûrement Victor Troicki) sera déterminant. En cas de défaite, les chances françaises seront fortement compromises.

Quel numéro 2 ?

Deux hommes vont sans doute se disputer cette place : Gilles Simon et Richard Gasquet. Les deux Tricolores vont devoir réaliser une très bonne fin de saison, et pour cela il ne reste plus beaucoup d’occasions. Ils devront briller au Master 1000 de Paris-Bercy la semaine prochaine. Pour l’instant, le Niçois Gilles Simon semble avoir une petite longueur d’avance. L’ex numéro 6 mondial a déjà joué de très gros matchs (demi-finaliste de la Masters Cup en 2008) et revient à son meilleur niveau (victoire au tournoi ATP de Metz il y a un mois). Ses statistiques contre les joueurs serbes (excepté Novak Djokovic) plaident en sa faveur puisqu’il mène 4 victoires à 0 face à Troicki (probablement numéro 2 serbe en simple) et 1-0 contre Tipsarevic.

Quel partenaire pour Llodra ?

Les possibilités sont multiples. Si Simon est sélectionné en simple, Richard Gasquet pourrait être aligné en double. Bon en passing et à l’aise à la volée, le 27e joueur mondial a déjà obtenu de bons résultats dans cet exercice. Arnaud Clément est peut être la solution la plus sage. Toujours disponible, l’aixois connait parfaitement Michael Llodra et mettra toute son envie dans cette finale. Seul problème, ses résultats cette année sont très insuffisant et il n’a plus le même niveau de jeu qu’il y quelques années. Il reste à Guy Forget une troisième possibilité, un pari fou du nom de Julien Benneteau. Blessé depuis l’US Open, le numéro 42 mondial peut être une bonne alternative s’il est à 100%. Au côté de Llodra, il a déjà remporté le double en 8e de finales (contre l’Allemagne) et en quarts (contre l’Espagne) en Coupe Davis cette année. Benneteau ne jouera pas le Master 1000 de Paris-Bercy. Objectif pour lui : se préparer et retrouver toutes ses capacités physiques d’ici un mois.

Valentin Cecchi