Pouille dépouillé pour sa première finale

0
97
Lucas Pouille n'a pas vu le jour face à Fernando Verdasco ce lundi à Bucarest.

Opposé à l’expérimenté Fernando Verdasco en finale du tournoi de Bucarest, Lucas Pouille n’a pas existé dans cette rencontre, soulé par les coups dévastateurs de l’espagnol (6-3, 6-2 en 1 heure 13 minutes de jeu).

Lucas Pouille imaginait sans doute différemment sa première finale sur le circuit ATP. Finaliste face à Fernando Verdasco dans cet ATP 250 de Bucarest, le Français a semblé peiner tout au long de la rencontre. Premièrement, un contexte compliqué. A cause des pluies diluviennes de la veille, la finale a été reporté à ce lundi en début de matinée. Le début de match, mieux géré par Verdasco et son expérience, a décidé de la suite du match. Après avoir concédé et sauvé 3 balles de break sur son premier engagement, le tricolore s’est fait surprendre sur sa deuxième mise en jeu. Son imprécision à la relance (0/4 balle de break converti dans le premier set) et surtout au service (54% de première balle sur l’ensemble de la rencontre) ont scellé l’issue de cette finale.

7eme titre pour Verdasco 

Face à un jeune joueur crispé par l’enjeu, accumulant les fautes, Fernando Verdasco ne s’est pas posé de questions. En manque de victoire depuis avril 2014 et son titre acquis sur la terre battue américaine de Houston, « El Nando » a déroulé son tennis tout au long des 1 heures 13 de jeu. Son entame poussive a laissé place à son coup droit dévastateur qui lui a permis de mener l’échange plus d’une fois. S’il a un peu tremblé au moment de conclure (une balle de break sauvée à 5-2), c’est sa « spéciale coup droit » à deux reprises qui lui a permis d’obtenir le 7eme titre de sa carrière. Avec ce succès, l’Espagnol remonte à la 50eme place mondiale, après avoir lorgné avec les limites du Top 100 en début de saison. De son côté, le Français peut se consoler avec le meilleur classement de sa carrière à l’issue de cette finale (55eme).

Victor Degioanni