Plein pot sur le Monaco Motortrade

0
202

Le salon Motortrade du Grimaldi Forum de Monaco proposait à la vente, ce vendredi, 125 véhicules d’occasions. Les amateurs de grosse cylindrée vont s’en donner à coeur joie. Ce sont en effet des voitures bien particulières qui attendaient les potentiels acheteurs…Ferrari, Lamborghini, Aston Martin… Ses marques font rêver tous les amateurs de belle bagnole. Monaco Motortrade, un salon d’automobiles d’occasions offre l’occasion d’admirer certains des plus beaux modèles de la planète. Sept concessionnaires et revendeurs membres de la Chambre syndicale monégasque de l’automobile y vendent 125 véhicules. Possesseur d’un permis, mais sans automobile, direction la gare de Nice pour aller rêver un peu à Monaco. « Tout est suspendu ! » annonce un cheminot, au grand désarroi de tous les usagers. La belle affaire… Comment rejoindre Monaco sans voiture et sans train ? « Le bus ! Vous n’avez qu’à prendre la ligne 100, au port », me suggère un bon samaritain. La course piétonne aurait pu être amusante si je n’avais pas manqué de me faire écraser une bonne demi-douzaine de fois. Une fois à bon port, je trouve un abribus bondé. Manque de chance, la ligne 100 n’est pas réputée pour sa ponctualité. Vingt minutes d’attente plus tard, le bus apparaît enfin. « Vous êtes encore en retard, s’insurge soudain une armoire à glace à l’intention du chauffeur. Moi je travaille, c’est la merde ! » Le ton monte. A ce moment là, je prie pour qu’il ne l’agresse pas, de peur que cela précipite une énième grève. La tête enfoncée dans les épaules, le chauffeur démarre la course en trombe. Le bus est plein, il fait chaud. Définitivement, il faut que je m’achète une voiture…

« C’est le projet de toute une vie »

Après une matinée quelque peu compliquée, je vais enfin pouvoir accéder au Grimaldi Forum. Au sein d’un espace de 4000 mètres carrés, un concentré de chevaux devrait s’étaler. Une fois le portique passé, la vision est fabuleuse. Ferrari, Bentley, Aston Martin, Maserati, Lamborghini, Porsche, Rolls Royce : les bras m’en tombent. « Les prix vont de 20 000 à 900 000 euros », explique Alexandre Faucher, représentant délégué d’un concessionnaire monégasque. La voiture la plus chère est une Ferrari Enzo, produite à seulement 399 exemplaires. Pour le coup, je me contenterais de la caresser des yeux. « Acheter ici, c’est le projet de toute une vie, détaille Alexandre Faucher. Il n’y a pas que les riches qui s’offrent de telles voitures. » Du rêve plein les yeux, je regagne la sortie. Sur le parvis du Forum Grimaldi, une foule s’amasse. Une voiture surgit. A bord d’une Lexus flambant neuve, SAS le Prince Albert vient inaugurer une exposition sur le style italien. Hélas, ce sera à nouveau le bus pour moi.

Florian Philippe et Olivier Porri-Santoro