Petit bain à Dubaï

0
70

Les Niçois se jettent dans le petit bain. Yannick Agnel et Camille Muffat participeront, dès le 15 décembre, aux championnats du monde en petit bassin à Dubaï. Avec leur entraîneur Fabrice Pellerin, les nageurs niçois espèrent bien confirmer leurs bonnes performances aux championnats de France du week-end dernier. Mais un seul mot d’ordre pour leur première expérience mondiale en petit bassin : faire du mieux possible.« Essayer de profiter au maximum de ces championnats et faire de notre mieux ». A quelques jours des championnats du monde en petit bassin qui auront lieu à Dubaï du 15 au 19 décembre, Yannick Agnel ne tire pas de plans sur la comète : ni objectifs de temps, ni de records. Pourtant, il pourrait se le permettre…

Retour quelques jours plus tôt à Chartres. Championnats de France en petit bassin. Yannick Agnel, 18 ans et déjà un grand, bat deux records de France ; sur 200 m nage libre (1’41 »96) et 400 m nage libre (3′ 39 »91). Sa partenaire d’entraînement, Camille Muffat, glane quatre titres sur 50 m, 100 m, 200 m et 400 m nage libre et décroche le record de France sur 100 m nage libre, qui tenait depuis quatre ans (52 »74). Les sociétaires de l’Olympic Nice Natation ont « éclaboussé la natation française », se félicite Richard Papazian, directeur général du club. Des résultats prometteurs pour les championnats du monde de Dubaï.

Yannick Agnel, au fil de l’eau…

Mais les courses en petit bassin ne sont pas vraiment la « spécialité » des deux nageurs niçois: « Avec Camille (Muffat), on n’a jamais été très costauds sur 25 mètres, donc c’est l’occasion de nous améliorer sur cette distance ; d’autant plus que ce sont nos premiers championnats du monde en petit bassin à tous les deux. » Pour les préparer, Fabrice Pellerin, leur entraîneur, a insisté sur « les phases importantes des courses en petit bassin : les coulées, les virages et les reprises de nage. »

A moins d’une semaine du rendez-vous mondial, Yannick Agnel est plutôt détendu : « Je ne savais même pas où on partait, il y a encore quelques jours ! Mais attention, je n’y vais pas non plus en touriste ! ». Malgré cette décontraction apparente, le Niçois espère bien améliorer ses temps sur 25 mètres, « qui plus est dans un cadre agréable ».

Les nageurs niçois provoqueront-ils un raz-de-marée à Dubaï ? Ils risquent en tout cas de faire des vagues.

Clara Chaskiel