Opération sous hypnose : est-ce vraiment possible ?

0
371

« Une opération à coeur ouvert, sous hypnose ». Cette information a fortement été relayée par les médias cette semaine. Présentée comme une avancée médicale incroyable, elle semble pourtant loin de la réalité. L’opération sous hypnose est-elle vraiment possible ? Débunkage. 

Opéré du coeur à 88 ans, sans anesthésie et sous hypnose. L’information laisse rêveur. Quel pas en avant pour la médecine ! Et pourtant, cette info qui est passée sur tous nos fils d’actu, serait erronée. Voire bidon ! Pour la journaliste d’Europe 1, Géraldine Woessner, c’est même une « fake news ». 

Tout n

Tout n’’est pas faux, mais la vérité a été – largement – romancée. L’opération du coeur annoncée ne serait en réalité qu’une implantation de valve aortique par voie transcutanée (TAVI). Opération de routine que l’on pratique habituellement avec une simple anesthésie locale. Anesthésie qui a d’ailleurs bien été prodiguée. Après la séance hypnotique avec le patient, en remplacement des sédatifs de prémédication, le cardiologue a utilisé de la lidocaïne (un anesthésique local).

Il est donc absolument faux de prétendre qu’une opération à coeur ouvert a été effectuée sans anesthésie et entièrement sous hypnose.

L’opération sous hypnose, est-ce possible ?

« L’hypnose vous met dans un état de conscience modifiée », explique Laurie Castelli, hypnothérapeute diplômée depuis quatre ans. Cet état peut en effet aider à apaiser une douleur, ou du moins « distraire » le patient de celle-ci. C’est une pratique qui est régulièrement utilisée : « Une de mes collègues infirmières a eu recours à l’hypnose pour soulager un patient », raconte Mélanie Baudon, alors infirmière en service de réanimation. « On l’avait piqué tellement de fois au bras pour une perfusion, qu’il ne supportait plus aucune piqûre », confie-t-elle.

Soulager une personne par l’hypnose, oui c’est possible. Opérer à coeur ouvert ? Rien n’est encore certain. L’hypnothérapie n’en est qu’à ses débuts, nous ne connaissons encore que très peu l’effet qu’elle produit sur le cerveau. Elle n’est d’ailleurs pas reconnue par la médecine. L’opération totale sous hypnose, sans aucune anesthésie, n’est encore qu’un fantasme. Elle restera en plus un mythe pour 10% de la population, qui n’y est pas réceptive*.

Ornella Van Caemelbecke

* D’après Aymeric Guillot, professeur en neurophysiologie à Lyon.