Nouvelles du front

0
222

Depuis hier, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) ne répond pas aux vacations. Il faut dire qu’il vient juste de passer un front, une de ces zones de frontière entre dépression et zone de pression normale. Le monocoque de Jean-Pierre Dick est entré dans le front en milieu de nuit et y est resté collé de longues heures, malgré des changements de voilure : toute la garde robe du bateau y est passée, et le skipper en est ressorti lessivé. Pendant ce temps, Roland Jourdain trouvait la sortie et mettait les voiles. Il comptait ce matin plus de 50 milles d’avances sur Virbac-Paprec 3.

Dans des conditions toujours délicates, Jean-Pierre Dick navigue maintenant à 19-24 nœuds avec un vent de nord-ouest. A la barre depuis l’aube, il n’a pas pu répondre à la vacation d’aujourd’hui. Au dernier relevé, lui et six autres monocoques étaient à l’entrée d’une zone de forts vents à l’ouest de l’archipel des Açores.

Alice BRU