Nouvelle-Zélande – Australie : deux géants en finale de la Coupe du monde de rugby

0
112
Israel Folau (ballon en main) et Julian Savea (de dos) se retrouveront en finale du Mondial 2015, ce samedi, sur la pelouse de Twickenham.

La Coupe du monde de rugby va livrer son verdict, ce samedi, après plus d’un mois de compétition. Néo-Zélandais et Australiens vont se retrouver en finale, à Londres. 

Historique. Il y aura forcément un triple champion du monde, samedi prochain, à Twickenham. La Nouvelle-Zélande et l’Australie se sont hissés en finale, le week-end dernier, après un parcours sans faute. Déjà doubles championnes toutes les deux, ces équipes vont devoir se départager une nouvelle fois. Retour sur un passé riche en confrontations.

https://infogr.am/finale_cdm-975690

La plus jouée. Depuis leur premier affrontement le 15 août 1903, Blacks et Wallabies ne se quittent plus. Leur rivalité a même amené la création de la Bledisloe Cup, rencontre exclusive entre les deux nations du Pacifique. Avec 154 rencontres, ce qui en fait la confrontation la plus fréquente dans le monde de l’ovalie, les deux équipes ont eu l’occasion de se rencontrer dans toutes les compétitions. Entre Test matchs, Tri-nations (remplacé par The Rugby Championship), Coupe du monde, et Bledisloe Cup, la Nouvelle-Zélande domine avec 105 victoires pour 42 défaites et 7 matchs nuls. Blacks 1 – Wallabies 0.

Inédit. Malgré ces multiples oppositions, les deux équipes ne se sont jamais rencontrées en finale du Mondial. Adversaires lors de trois demi-finales, l’Australie s’est imposée en 1991 à Dublin (16-6) et en 2003, chez elle, à Sydney (22-10) tandis que les Néo-Zélandais les ont battu à une seule reprise en 2011, à Auckland (20-6). Avantage Wallabies : 1-1.

Si ces nations se sont tant illustrées en Coupe du monde, c’est notamment grâce à leurs sérial-marqueurs. Au rang numéro 1, le grand Jonah Lomu représente les All-Blacks avec 15 essais marqués en phase finale de Mondial. Grand challenge pour l’ailier australien Drew Mitchell, toujours en activité, qui à une longueur de retard, comptabilise 14 réalisations. Samedi sera surement sa dernière occasion pour égaler voire battre ce record. Avantage provisoire donc pour les Blacks, 2-1.

Romain Lafon & Lucas Carcano