Nice doit marcher sur l’eau

0
339

Les formations marseillaises et niçoises de waterpolo s’affrontent demain à la piscine phocéenne Pierre Garsau. Un « Clasico » qui oppose deux équipes à la première place du championnat Élite. Attention, raz de marée. « Les gars sont survoltés, ça risque d’être très chaud ! » Le ton est donné. Et il est lancé par Samuel Nardon, l’entraîneur de l’Olympic Nice Natation. Demain soir, son équipe défie le très fringuant Cercle des Nageurs de Marseille. « Un Clasico, ça se joue avant, pendant, et après. Nous sommes en forme mais en face, ils ne rigolent pas non plus. »

Et pour cause : les Phocéens, champions en titre, sont invaincus depuis le début de saison. Six journées, six victoires. Un sans-faute qui n’inquiète pas le coach azuréen. « Nous sommes dans le même cas de figure. La solution, c’est le mental et mes joueurs n’en manquent pas. »

Difficile de contester cette affirmation. Samedi dernier, face au Montpellier WP, l’ONN s’est imposé 8 à 7 après avoir été mené par 0 – 2. Une victoire sobre et efficace, à l’image de Michal Izdinsky, l’un des jeunes gauchers de la team. « Michal, c’est notre feu follet. On le laisse sur son aile et il enfile cinq à six buts par match », confie Arnaud Jablonski, capitaine de l’équipe.

Un collectif rodé

Après une quatrième place décevante l’an dernier, le club niçois a retrouvé la confiance. « On ne souhaite pas se limiter en posant un objectif. Mais au niveau du bassin, de l’effectif et des possibilités d’entraînement, on est en haut du tableau », déclare Jean Monnot, président du club. Un groupe équilibré donc, à l’état d’esprit irréprochable. « Au vu des efforts réalisés par les joueurs, on devrait vivre une saison digne du standing du club » annonce-t-il, confiant.

De quoi déclencher quelques remous supplémentaires…

Alexis Lucchesi