Nice doit contrer l’OM

0
167

Les Niçois ont arraché le match nul 1-1 samedi dernier face à Monaco. Mais ce week-end, un autre derby se profile pour les Aiglons : le choc méditerranéen face à l’OM, meilleure attaque du championnat. Ce match est un danger pour les Aiglons, car le Ray sourit à Marseille depuis quelques années.Depuis le retour de Nice en L1 en 2002/2003, les Rouge et Noir ne se sont imposés que deux fois face à l’OM à domicile. L’année de sa remontée, l’OGCN l’a d’ailleurs emporté sur le score de 2-0, avec des buts signés Everson et Olufade. Les deux saisons suivantes, Niçois et Marseillais se sont séparés sur des égalités (0-0 en 2003/2004, puis 1-1 en 2004/2005). L’OM l’a ensuite emporté en 2005/2006 1-0 avec une réalisation de Franck Ribéry. Les matchs ont toujours été chauds entre ces deux équipes, mais un terrible incident va faire monter la tension entre ces clubs méditerranéens.

Le drame Anthony Roko

Saison 2006/2007. Le derby entre les deux équipes est entaché d’un grave accident. Juste après le coup d’envoi, un supporter olympien jette un engin explosif sur la pelouse. Un jeune pompier volontaire a alors perdu deux doigts en enlevant le projectile du terrain. Le pompier niçois de 20 ans Anthony Roko, qui voulait rejoindre le corps des pompiers de Paris, a vu sa future carrière s’arrêter à ce moment là. La victoire de Nice ce soir là s’est avérée anecdotique. Le match a été remporté par les Aiglons dans les dernières minutes 2-1, avec des buts de Rool et Ederson. Malgré ces trois points gagnés au courage, les mots d’après-match ont tous été destinés à Anthony Roko.

L’OM en patron au Ray depuis 3 ans

Depuis la saison 2007/2008, les trois rencontres Nice-Marseille ont toujours tourné à l’avantage de l’OM. Les Olympiens se sont à chaque fois imposés largement (2-0, 2-0, 3-1). La victoire de l’année dernière s’est pourtant dessinée dans le dernier quart d’heure. Lucho à la 76e, puis l’ancien Niçois Baky Koné à la 86e ont scellé le sort de la rencontre.

Valentin Cecchi