Natation : Agnel et Muffat répètent leurs gammes

0
26
Photo Le Dauphiné.com

Toute cette semaine à Rennes, les meilleurs nageurs de l’hexagone tentent de se qualifier pour les Mondiaux de Barcelone qui auront lieu l’été prochain. Si l’occasion est belle pour Yannick Agnel et Camille Muffat de réaffirmer leur suprématie sur le plan national, ces Championnats de France font avant tout office de répétition générale avant Barcelone.

Photo Le Dauphiné.com

4’04″16, c’est le temps réalisé par Camille Muffat, mardi, pour avaler les 400 mètres de la finale des championnats de France à Rennes. Si la championne olympique a annoncé la couleur en signant la meilleure performance mondiale sur la distance, son réel objectif reste les mondiaux en grand bassin qui auront lieu l’été prochain. « Ces championnats de France rentrent dans le cadre de leur préparation pour Barcelone » confirme le directeur général de l’Olympic Nice Natation Richard Papazian. « Je ne pense pas qu’il y ait de record du monde lors de cette compétition. L’essentiel pour Yannick et Camille c’est la qualification et je pense qu’ils n’auront aucun mal à passer le cap » rajoute-t-il.

Oublier l’Aquatic Center et la moisson Olympique

Pour les deux médaillés de Londres, il a fallu replonger dans les bassins avec de nouveaux objectifs en tête. « Une page est tournée, et quelle page ! C’est une couverture de livre ancien qui n’a pas de prix » confie non sans fierté Richard Papazian. « Dès septembre, ils se sont remis à l’eau. Je ne peux pas dire comme si de rien étais car inconsciemment on garde la médaille olympique au fond de soi-même. Mais ils ont su trouver la motivation pour se remettre au travail avec sérieux ».

Des sollicitations maîtrisées

Plateaux télés, Elysée, Légion d’honneur, Enfoirés ou Promenade des Anglais ; l’or olympique a changé la vie de Yannick Agnel mais pas sa façon de travailler. « Tout a été programmé avec le moins de perte d’énergie possible. Fabrice Pellerin est un entraineur tellement consciencieux qu’aucun détail ne lui échappe. Pour lui, ce sont ces petits détails qui font les grandes performances » assure le patron de l’ONN avec une confiance inébranlable. Agnel démarre ses championnats de France ce jeudi. Il brigue dans le bassin breton deux places pour les Mondiaux, une compétition où il n’a encore jamais été médaillé : le 200 m libre, et le 100 m libre, la distance-reine qu’il apprivoise depuis seulement la saison dernière. De son côté, Camille Muffat, prévue uniquement sur 400 m et 200 m, s’est alignée au dernier moment sur 100 m. Sans entrainement sur la distance, elle s’est qualifiée hier pour la finale en 53’’61, à 30 centièmes de sa meilleure performance… De quoi marquer son territoire en vue de Barcelone.

Christophe Penoignon