Municipales 2014 – Morin : « Borloo était capable de gagner pour Paris et pour lui »

0
35

Le chef du Nouveau centre, invité à débattre lors de l’Assemblée Marianne consacrée à « l’argent et l’éthique », livre ses premiers regrets quant au nouveau désistement du patron de l’UDI. A la mairie de Paris, cette fois-ci…

Appelez cela un récidiviste. Après avoir passé son tour à la présidentielle 2012, Jean-Louis Borloo a annoncé jeudi 14 février son renoncement à la mairie de Paris en 2014. Le chef de file de l’UDI fait une nouvelle fois faux bond à ceux qui avaient choisi de se mettre dans sa roue.

Et le premier d’entre eux, Hervé Morin, a l’impression d’avoir raté le coche : « On avait là une vraie opportunité avec quelqu’un qui était capable de gagner pour Paris et pour lui », regrette le député de l’Eure et ancien ministre de la Défense de Sarkozy.

Le député nordiste préfèrerait se consacrer à la construction de son jeune parti, une tâche prioritaire paraît-il… Une vision pas forcément partagée par l’autre homme fort du centre. Hervé Morin affirme à juste titre que « la construction d’un parti passe par le fait qu’on mène des combats ». De combats, il n’y en aura donc pas. L’occasion était pourtant idéale : « J’ai toujours pensé qu’il avait une vraie chance », confie Hervé Morin.

Jusqu’à quand la méthode Borloo fonctionnera-t-elle ? Les troupes de l’UDI accepteront-elles de continuer à marcher derrière un chef de guerre qui ne veut en livrer aucune ? Pour l’instant, son choix semble respecté, à défaut d’être partagée. « On pouvait faire autrement », soupire tout de même Morin. Comme souvent avec Borloo…

Fabien Mariaux