Minimum syndical

0
186

Les Français ont fait pâle figure, hier, pour leur premier match à l’Aviva Stadium. Une semaine après avoir montré de belles intentions face à l’Ecosse, les joueurs de Marc Lièvremont se sont imposés 25 à 22 en jouant moins mal que les Irlandais.

Les Bleus se sont fait peur face aux Irlandais, hier à Dublin. Mené 15 à 12 à la mi-temps, le XV de France a finalement arraché la victoire en prenant le dessus sur ses adversaires au jeu des pénalités. Les Français ne sont parvenus à inscrire qu’un seul essai durant la rencontre : repositionné à l’arrière après la sortie de Clément Poitrenaud, Maxime Médard a été décisif sur son premier ballon, à la 53e minute. Le Clermontois Morgan Parra aura finalement été la clef du match avec ses 5 pénalités transformées en autant de tentatives.

Un match à oublier pour les deux camps

Si de son côté le XV du Trèfle a été plus réaliste en aplatissant trois fois, les Irish ont multiplié les fautes de mains et ont provoqué 12 pénalités. Décevants, les Bleus ont finalement assuré le minimum syndical : la victoire. L’entraîneur Marc Lièvremont, peu clément envers ses joueurs, a d’ailleurs souligné la « gestion catastrophique du match » de son équipe après la rencontre.

Il faudra faire beaucoup mieux, et surtout bien plus face à l’Angleterre dans quinze jours. Plus favoris que jamais joueurs du XV de la Rose ne feront pas autant de cadeaux aux Bleus que les Irlandais l’ont fait hier.

L’Angleterre cartonne face à l’Italie

Les Anglais ont facilement pris la mesure de l’Italie, samedi à Twickenham (59-13), avec pas moins de huit essais au compteur. L’Angleterre n’a laissé aucun espoir aux Italiens dont le match encourageant contre l’Irlande n’était qu’un vague souvenir. Dès le début de la rencontre, les Italiens étaient pris à la gorge. Après trois minutes de jeu, l’ailier Chris Ashton y allait déjà d’un premier plongeon entre les poteaux. Il allait encore marquer trois fois. Dominatrice dans tous les secteurs de jeu, l’équipe à la rose confirme son gros potentiel dans un tournoi qu’elle n’a plus gagné depuis 2003.

L’Ecosse perd encore

Enfin, dans la troisième rencontre du week-end, le Pays de Galles s’est imposé (6-24) face à l’Ecosse. Toutes deux défaites lors du premier match, les XV écossais et gallois avaient à cœur de se racheter, mais seul le Pays de Galles y est parvenu. Les Ecossais ont monopolisé le jeu, mais sont restés complètement improductifs au contraire de Gallois bien en place, même réduits à 13.

Dans quinze jours, le match au sommet opposera l’Angleterre à la France à Twickenham tandis que l’Italie se déplacera au Pays de Galles et que l’Ecosse recevra l’Irlande.

Baptiste Quenaudon

Partager
Article précédentLe PSG gros perdant
Article suivantMinimum syndical