Mickey, la souris égérie fête son anniversaire !

0
396

Mickey fête ses 90 ans. Ce nonagénaire au caractère bien trempé, symbole du faste de l’Amérique, a une histoire rocambolesque ! Décryptage.

Le héros et l’égérie de l’Amérique du divertissement est issu d’un hasard frauduleux ! Nous sommes en pleine prohibition, les États-Unis se passionnent pour le jazz et le cinéma entre dans la vie de ses citoyens, en Europe les années folles offrent un répit aux peuples, Mickey est né à la fin des années 20 d’un malentendu commercial. En effet, le personnage ne devait être qu’un remplaçant d’Oswald, un lapin chanceux, star des dessins animés de l’époque. Victime d’un contrat véreux, le cinéaste Walt Disney abandonne toute prétention commerciale sur le lapin, il décide alors d’inventer une petite souris pour survivre. Mickey est né ! La mascotte est le premier personnage de dessin animé doté de la parole. « Le public, et particulièrement les enfants, apprécient les animaux petits et mignons. Nous voulions quelque chose d’attirant (…) qui aurait quelque chose de la mélancolie de Chaplin, un petit compagnon essayant de faire du mieux qu’il peut », explique son créateur.

Populaire, Mickey Mouse a sa propre étoile sur Hollywood boulevard. (Wikicommons).

Très vite, la recette prend. Le rongeur devient alors le chouchou des enfants du monde entier malgré l’abondance de héros anthropomorphe1 de l’époque. Le personnage est partout et sur tous les supports ! La firme invente même des clubs pour que les jeunes découvrent ses courts métrages d’animation. Eux aussi s’exportent, 92 clubs  sont toujours recensés en France. La série animée « La maison de Mickey » éduque encore les enfants à s’habiller et parler convenablement. Du petit au grand écran, du cinéma aux parcs d’attraction, la souris aux grandes oreilles a même son propre « canard », le Journal de Mickey, leader des hebdomadaires jeunesse avec près de 100 000 abonnés.2

Première apparition de Mickey dans Steamboat Willie. Court métrage diffusé à partir du 18 novembre 1928.

Mickey : arme de distraction massive !

Le rongeur crève l’écran. Sa carrière explose lors d’une période compliquée pour le pays, la grande dépression. Sa petite frimousse naïve redonne le sourire à une Amérique ruinée qui pleure son jeudi noir et subit les lourdes conséquences du krach boursier de 1929. La souris enchaîne les crises et les creux mais redressent toujours le navire, elle échappe même aux affres de la seconde Guerre mondiale… Son créateur, le très décrié Walt Disney, est le symbole du rêve américain :  fils d’un ouvrier du bâtiment et d’une institutrice, il a construit un empire en partant de rien. Le monde de Disney est, sans doute, la meilleure vitrine avec Hollywood de la grandeur et du soft power américain.

Mickey devient petit à petit la plus grande star des Etats-Unis. Son succès de se dément pas. La souris malicieuse est  étudiant, marin, toréador, jockey, pilote de course, explorateur, inspecteur et téméraire. Dès 1931, le Times Magazine, une revue spécialisée pour mettre en lumière les hommes de pouvoir, dresse le portrait de l’égérie de Walt Disney. « Mickey Mouse vit dans un monde dans lequel l’espace, le temps et les lois de la physique sont nuls. Il peut diriger une fanfare ou jouer des solos de violons, son ingéniosité est sans limite, il ne perd jamais ».

 

1. Personnage animal ayant des traits ressemblants aux humains (se tient droit, à des mains et des pouces opposables…)

2. Chiffres des abonnements 2017-2018