Miami à la peine !

0
222

Renforcée par les arrivées en grandes pompes de LeBron James et de Chris Bosh cet été, la franchise floridienne prétendait vouloir révolutionner la NBA. Après un mois de compétition, les résultats ne donnent pas satisfaction : huit victoires pour déjà sept défaites, dont trois revers concédés en une semaine seulement.Hit absolu à l’orée de cette nouvelle saison, Miami vit aujourd’hui des heures difficiles. Et c’est presque toute la Ligue qui s’en réjouit. Car nombreuses sont les équipes à avoir été débouté par sa majesté LeBron James.

Mais en ce moment, le Heat accumule les pépins. Dans un cinq de départ, totalement dépourvu de pivot et de meneur de jeu à la hauteur, le jeune coach Erik Spoelstra – le premier technicien d’origine asiatique à entraîner en NBA – se voit privé du meilleur rebondeur Udonis Haslem. Opéré du pied gauche, sa période d’indisponibilité est encore indéterminée.

Des égos surdimensionnés

Et la liste des convalescents continue de s’agrandir chaque jour. Après Dwyane Wade, blessé à un poignet et Chris Bosh, bloqué du dos, c’est maintenant au tour de LeBron James de rejoindre l’infirmerie. L’ancienne star de Cleveland s’est blessé à un tibia, mercredi lors de la rencontre face à Orlando.

D’autant plus que l’avenir de Spoelstra s’inscrit lui de plus en plus loin de l’American Airlines Arena. Même ses joueurs semblent ne plus le soutenir. « King James » et « D-Wade », en tête, n’hésitent pas à remettre en cause ses choix. « Pour moi, 44 minutes par match, c’est trop. Et 40 pour Dwyane Wade, c’est trop aussi », s’est ainsi plaint « l’Elu » dans le Chicago Tribune.

Pat Riley sur le banc ?

Une situation que l’emblématique président Pat Riley tolère de manière inexplicable. Aujourd’hui âgé de 65 ans, le deuxième entraîneur le plus titré de la NBA pourrait revenir jouer les pompiers avant que Miami ne sombre totalement. Un scénario qui s’avère tout à fait plausible. En décembre 2005, alors que Miami affichait 11 victoires pour 10 défaites, Riley reprenait du service et emmenait Shaquille O’Neal et Dwyane Wade jusqu’au titre suprême. Mais est-il prêt à relever ce nouveau défi ?

Yohan Roblin