Marché de Noël : des places rares et convoitées

0
84

Les Niçois attendaient avec impatience le marché de Noël. En particulier, les exposants. Certains ont commencé à préparer l’événement depuis janvier dernier.

Tout commence avec un dossier de candidature à l’Office de Tourisme. Les conditions de sélection sont claires : il faut être artisan et proposer des produits en rapport avec Noël. «Nous devons faire notre demande entre janvier et juin. Ils nous communiquent les dates et le nombre de places disponibles. On a une chance sur deux, ils peuvent accepter ou nous dire non », explique M. Rrguiti, qui tient un stand de poteries depuis une vingtaine d’années.

Dans ce dossier doit entre autre figurer un Registre du Commerce et des Sociétés ainsi que des photos de produits susceptibles d’être vendus. « Il y a une demande phénoménale, c’est pour ça qu’ils font un tri. C’est la seule sélection, pas de piston », lance Jean-Pierre De Vita. Ce santonnier de l’Atelier 3D participe au marché de Noël depuis dix ans. La plupart des exposants sont des habitués indétrônables. Sur les cinquante stands, seuls quelques nouveaux chanceux profitent des places laissées par ceux qui ne renouvellent pas leurs candidatures.

Tous logés à la même enseigne, ils devront débourser environ 2000 euros pour la location d’un stand. Un investissement qui en vaut la chandelle. « Il n’y a que deux périodes où l’on vend bien : les vacances d’été et les fêtes de fin d’année », confie M. Rrguiti. Pour d’autres, cette période est encore plus cruciale. « On a une boutique à l’atelier mais on ne gagne pas énormément », déplore Jean-Pierre De Vita. « C’est aux marchés de Noël que l’on fait notre plus gros chiffre d’affaires. On a des stands à Marseille, Sceaux et Paris, notamment. On travaille toute l’année pour pouvoir vendre en fin d’année ».

L’Allemagne s’invite à Nice

C’est le soixantième anniversaire du jumelage de la capitale azuréenne avec Nuremberg. Vous pourrez déguster des pains d’épices ou encore des saucisses grillées, autant de spécialités de nos voisins d’outre-Rhin. Le village de Noël a ouvert ses portes samedi 30 novembre ; vous pourrez en profiter tous les jours de 11h à 20h jusqu’au 1er janvier.

Marion Burlot et Mathieu Presseq