Mahony Madre, judokate raphaeloise, en route vers le championnat de France de judo

0
178
Mahony Madre et Benjamin Darbelet sur le tatami de l'Aram judo

Survêtement de l’Aram judo Saint-Raphael, Mahony Madre, 20 ans, se prépare aux championnats de France de Judo 1ère division qui se déroule les 8 et 9 novembre à Paris.

1,65m et presque 52 kg. À 20 ans, Mahony s’apprête à participer à la plus grosse compétition de sa carrière. “C’est énorme que je puisse participer à cette compétition, toute l’élite du judo français y sera” confie t-elle. Ceinture noire à l’âge de 15 ans et 4 années de pôle espoir au parc impérial de Nice, Mahony approche de son rêve ultime au bout de 15 ans de judo et beaucoup de sacrifices : “Cette victoire serait un ticket d’entrée pour l’équipe de France”. Une préparation physique digne des plus grands, cette jeune judokate met toute les chances de son côté pour décrocher une médaille. Une jeune rapaheloise bien entourée avec un préparateur physique comme Benjamin Darbelet vice- champion Olympique qui participera, lui aussi, aux championnats de France et sous la supervision de son entraîneur de toujours Franck Lefebvre. Mahony se prépare intensément depuis 3 mois après un arrêt de 6 mois l’année dernière.

-52kg, une catégorie de poids à atteindre

Revenue en force, elle a déjà participé plusieurs fois aux championnats de France. Mais cette fois-ci, c’est avec beaucoup plus de maturité et de détermination que la jeune Judokate se prépare : ”Je vis judo, je dors judo, je parle judo…” En dehors de la préparation physique et mentale, le poids reste très important pour les catégories de combat, ”Je suis un régime draconien ! Samedi dernier, il fallait que je perde encore 4kg, aujourd’hui il m’en reste 1 à perdre, je ne mange plus depuis une semaine”. Une contrainte que la jeune raphaeloise à l’habitude de combattre pour rester dans sa catégorie des moins de 52kg. “Je devrais me retrouver dans la catégorie de Priscillia Nieto qui a fait 3ème aux derniers Jeux Olympiques. Une adversaire de taille, certes, mais qui n’est pas insurmontable. C’est à moi de créer la surprise, au judo tout peut arriver, il n’y a rien d’écrit” poursuit la jeune judokate.

Le 7 novembre à 18h30, heure de la pesée, Mahony sera fixée sur sa catégorie. C’est avec beaucoup de modestie et d’humilité qu’elle abordera cette compétition. Celle-ci pourrait bien être le début d’une carrière très prometteuse.

Wendy Montagnon