Lille jusqu’au bout ?

0
211

La Ligue 1 reprenait ses droits ce week-end avec la 20e journée. Une semaine après leur entrée en lice dans une Coupe de France dévastatrice, les clubs de l’élite se devaient de réagir pour certains ou de confirmer pour d’autres. C’est fait avec les victoires des cinq premiers Lille, Paris, Rennes, Lyon et Marseille.

Auxerre – Monaco : 1-1

Dominateurs mais en manque criant d’efficacité, les Auxerrois ouvrent malgré tout le score par Quercia à la 26e. Par la suite les joueurs de Jean Fernandez multiplient les occasions sur des contres rondement menés, mais la magnifique égalisation d’Adriano grâce à un ciseau, à la 71e, rappellent aux Auxerrois leur manque de réalisme… Monaco très pauvre dans son jeu semble loin d’être guéri, et Auxerre peine à décoller dans ce championnat (les deux formations totalisent 17 matchs nuls en ligue 1). A noter le grand retour de Jelen du côté des Bourguignons, et bien sûr le premier match de l’ASM sous la houlette de Laurent Banide.

Brest – Caen : 1-3

Malgré une infériorité numérique pendant toute la seconde période, les Caennais sont finalement parvenus à renverser Brest, révélation de la première partie de la saison en Ligue 1. Un scénario incroyable à Francis-Le-Blé qui laisse un goût amer aux Brestois, incapables de tuer le match pendant leurs temps forts.

Nivet ouvre le score à la 10e minute pour les Caennais, avant une égalisation de Grougi sur pénalty juste avant la mi-temps. En seconde période les joueurs de Franck Dumas font de la résistance à 10 contre 11, mais à la 81e Hamouma est bousculé dans la surface de réparation, et l’attaquant Marocain El-Arabi transforme son pénalty face à Elana. Six minutes plus tard (87e), Hamouma reprend un ballon repoussé par Elana sur une belle frappe de Yatabaré et inscrit le 3e but caennais en position de hors-jeu…

Lens – Saint-Etienne : 2-1

Lens dispute son premier match de Ligue 1 avec Laszlo Bölöni à sa tête. Un match qui s’annonce difficile : les Lensois n’ont plus gagné en championnat depuis le 7 novembre… De leur côté, les Stéphanois ont réalisé un début de championnat honorable et comptent autant de points au compteur que le champion de France en titre. Dès les premières minutes, ce sont d’ailleurs les Verts qui sont les plus dangereux. Payet manque de peu l’ouverture du score à la 5e mais Runje repousse : une des seules occasions de la première mi-temps. Pour voir du spectacle, il faut attendre le dernier quart d’heure, et un but de Sako qui profite d’une déviation de Chelle pour ouvrir le score à la 78e. On pense alors le match « plié », mais 4 minutes plus tard (82e), Roudet égalise sur penalty. Dans la foulée (83e), Perrin marque contre son camp et redonne le sourire au public lensois.

Lyon – Lorient : 3-0

Lyon avait besoin de continuer sa belle série de douze matches sans défaite. Objectif qui semble réalisable face à la plus mauvaise équipe de L1 à l’extérieur. C’est mission accomplie pour des Lyonnais qui ont longtemps buté sur le gardien lorientais avant de s’envoler rapidement au score en seconde période grâce à un très bon Gomis, auteur d’un doublé (41e puis 57e), et d’un Källström réaliste à la 53e après avoir tué un pigeon en première période (!) Cette nouvelle victoire confirme les grosses difficultés des hommes de Gourcuff loin de leur base, mais permet surtout à l’OL, quatrième, de rester au contact des meilleurs. A noter que, et c’est inédit cette saison, Lyon a pu compter sur un groupe au grand complet lors de cette 20e journée de Ligue 1.

Montpellier – Valenciennes : 2-1

La première période n’a pas vraiment d’intérêt mis à part une ou deux occasions intéressantes. Mais rien d’inquiétant pour les deux entraîneurs qui ont dû adapter leur discours à la pause. Au retour des vestiaires, c’est Valenciennes qui parvient à ouvrir le score par Dossevi à la 48e minute. Un petit but d’avance qui n’aura pas été suffisant car Montpellier trouve les ressources physiques et morales pour revenir grâce à un pénalty de Giroud à la 80e, puis pour passer devant dans la foulée : El Kaoutari trompe Penneteau de la tête à la 81e. Valenciennes est abattu et ne parvient pas à revenir. Montpellier commence 2011 sur une bonne dynamique, malgré une infirmerie pleine à craquer, et un Dossevi qui aurait pu tuer le match ; mais le joueur de Valenciennes a raté son deuxième face à face avec Pionnier.

Nice – Lille : 0-2

Grâce à des buts de Gervinho (44e) et Sow (50e), pour sa quinzième réalisation de la saison en championnat, Lille ramène un précieux succès de Nice. Une victoire logique pour les hommes de Rudi Garcia qui ont largement dominé la rencontre. Les Aiglons peuvent tout de même avoir des regrets. A la 35e minute, l’arbitre refuse l’ouverture du score à Coulibaly pour un hors-jeu imaginaire, le Niçois étant couvert par Chedjou resté derrière Landreau. Les joueurs d’Eric Roy ne s’en remettront pas : la machine lilloise se chargera de faire le reste avec un Hazard et un Gervinho en grande forme. Les Dogues mènent leur championnat sur un véritable rythme de champion : ils ont pris 21 points lors de leurs neuf derniers matches (sur 27 possibles). De leur côté, les Azuréens ont affiché leurs limites et ne comptent plus que trois petits points d’avance sur la zone rouge.

PSG – Sochaux : 2-1

Battus à Nancy avant la trêve, les Parisiens ont parfaitement débuté l’année avec un succès sur Lens en Coupe de France et une nouvelle victoire en championnat devant Sochaux. Pourtant les Lionceaux ouvrent le score à la 14e grâce à un beau coup de tête de Maïga sur un corner frappé par Martin. Les joueurs de Kombouaré ne mettent que deux minutes avant de revenir au score. A la 16e minute, Camara dévie un corner de Nenê sur Sakho qui trompe Cros sur une belle volée en pivot. Dès la 23e minute, les Parisiens prennent l’avantage : Nenê transmet à Giuly dans la profondeur grâce à une magnifique passe de 40 mètres. Parti dans le dos de Sauget, l’ancien Barcelonais ajuste Cros d’une frappe croisée à ras de terre. Après une bonne première période du PSG, les Sochaliens sont dominateurs en seconde période, mais les visiteurs peinent à se créer des occasions bien trop rares pour espérer revenir sur des Parisiens appliqués défensivement et rarement en danger.

Rennes – Arles-Avignon : 4-0

Ce match oppose la meilleure défense de Ligue 1 (Rennes avec 12 buts encaissés) à la moins bonne attaque du championnat (Arles-Avignon avec 10 buts). Grâce à beaucoup d’application et à une supériorité collective manifeste, les Rennais prennent l’avantage avant la demi-heure de jeu (27e) grâce à un magnifique but de Tettey. Les hommes de Faruk Hadzibegic ne parviennent pas à réagir et se contentent de résister en reculant de plus en plus… Sur une belle action de Tettey, auteur d’un match de haut rang, les Rouge et Noir doublent la mise à la 37e minute. En seconde période les hommes de Frédéric Antonetti inscrivent un 3e but grâce à Brahimi (55e). L’ACAA sombre dans le match, d’autant plus que Soro est expulsé à vingt minutes de la fin : l’envie n’y est plus. Pour corser l’addition, M. Cailleux siffle un penalty à la 90e minute pour Rennes. M’Vila transforme et inscrit son premier but en L1 quelques jours après son but en Coupe de France face à Cannes (7-0). Rennes s’accroche au podium, Arles-Avignon ne s’en sort décidément pas.

Toulouse – Nancy : 1-0

Les supporters des deux équipes en sont venus aux mains avant le match, aux abords du Stadium de Toulouse. La rencontre qui suivra sera tout aussi lamentable : un match haché, pauvre en occasions et d’un niveau technique très faible… Incapables de produire du jeu, les deux équipes ont cherché avant tout à bien défendre et ont rarement attaqué avec plus de trois joueurs. Au final, Toulouse l’emporte en ouvrant le score à la 28e après une série de contres favorables : Tabanou pousse le ballon dans les filets… involontairement. En face, les joueurs de Nancy ont affichent trop de lacunes pour espérer ramener le moindre point. Les hommes de Pablo Correa n’ont toujours pas gagné cette saison et comptent désormais huit défaites et six matches nuls. Les Toulousains sont quant à eux 5e au classement à seulement quatre points de l’OL.

Baptiste Quenaudon

Le classement de Ligue 1

Les meilleurs buteurs de Ligue 1