Les visages français sont exposés

0
458
Exposition "Faces of France" par Dorka Raynor. Crédit : Manon François

La France des années 60 est temporairement exposée sur la Côte d’Azur. Nice accueille pour quelques mois « Faces of France ». Une exposition de 47 clichés réalisés par Dorka Raynor, une photographe américaine. Cette artiste humaniste est connue pour ses portraits d’enfants et de familles à travers le monde. C’est en noir et blanc que Dorka décide de montrer les activités des français dans leur ruralité joyeuse et laborieuse des années 60. Cet art représente pour elle « une façon de sauver ces moments humains, de les garder, même s’ils sont partis ». C’est en suivant cette idée que le musée Charles Nègre décide de faire part aux habitants de ce voyage français.

 

Cette exposition d’époque en noir et blanc capture principalement différents coins parisiens. Des habitants ou peut-être des touristes mais une image bien définie des citadins. Une première impression de distance entre le model bourgeois des années 60 et un regard du XXe siècle. C’est la sensation transmise une nouvelle fois par les activités réservées aux plus aisés figurant sur le papier baryté : concours canins à Cannes, tailleurs bien repassés, brushings fraîchement réalisés. Il est difficile pour un œil qui connaît que très peu le XXe siècle de s’imaginer y vivre ou de partager le quotidien des français de cette époque. Que les acteurs des photographies soient de dos, de face ou en mouvement, il est possible de remarquer les traits de vieillesse sur une majorité des portraits. L’idée d’un travail porté sur la famille et les enfants disparaît à travers cette exposition. D’autant plus que le sexe masculin est largement prédominant. Il n’est même pas photographié dans le cadre familial. C’est avec une cigarette au coin d’une rue et attablé à l’extérieur d’une cabane de pêcheurs que les hommes sont représentés.

Une salle en noir et blanc accueille des photographies dans les mêmes tons. Chaque cadre qui emprisonne le papier suit cette règle de couleurs. Ces œuvres anciennes sont placés sur la scène des jours actuels. Des jeunes se prélassent au bord de l’eau, des motards traversent les campagnes, des couples s’enlacent. Les clichés réalisés sont apaisants, une sensation de calme et de légèreté s’en dégage. Des moments simples qui semblent être appréciés. Ce sont des instants de la vie courante des années 60. Cette exposition permet d’imaginer le quotidien des habitants de villes urbanisées mais aussi venant de contrées plus éloignées et moins développées. Chacun peut se laisser emporter vers des jours inconnus. C’est un plongeon dans le passé qui permet de découvrir une époque étrangère. Aussi bien par les images exposées que par les appareils photographiques présentés sur des étagères vitrées. « Faces of France » propose un voyage rapide au milieu du XXe siècle, une balade charmante et envoutante.

                                                                                                 Manon François