Les plagistes de Nice anticipent

0
278

Les plages privées niçoises s’embellissent pour la saison estivale. Pendant que les bulldozers déblayent les galets jusqu’au 1er mai, les plagistes entament les préparatifs avant l’été. Transats et parasols commencent à se montrer.Les plagistes sortent déjà leur matériel estival. « On a posé la terrasse il y a quelques jours et sorti les parasols. Avec un beau temps pareil, on installera même les matelas de plage avec deux semaines d’avance » explique Judith, directrice adjointe de la plage Beau Rivage. A une centaine de mètres, Robert le mari de la gérante du Ruhl plage-restaurant fait le même constat : « Les parasols sont déjà dehors avec ce soleil. On a également mis en place quelques matelas sur les galets ». Normalement la réglementation ne les autorise qu’à la mi-avril, mais la Ville de Nice et la police ne leur ont encore rien dit.

Sea, galets and sun

En dehors du matériel de plage déjà installé, les plagistes niçois ont dû déblayer tous les galets. La raison : la tempête de novembre dernier. Chaque année, les bulldozers de la mairie doivent aplanir la plage « mais cette fois nous avons été obligé de commencer le travail nous-même à cause des évènements de novembre. J’ai loué un bobcat et notre service technique s’est chargé de tout aplatir » commente Judith. Pour Robert, plagiste avec sa femme et sa sœur depuis 1920, c’est la première fois qu’il a fait appel à un petit bull pour ôter les galets de la terrasse. « Ceux de la Ville de Nice sont trop lourds, ils auraient cassé le plancher en bois » précise-t-il. Du coup, Robert a payé un artisan qui s’en est occupé. Tout sera fin prêt en avril.