Les mille et une envies des touristes azuréens

0
83

La Côte d’Azur figure parmi  les destinations préférées des voyageurs étrangers. La cité azuréenne doit s’adapter à la demande, parfois saugrenue, des vacanciers.

Les exigences des touristes sont en perpétuelles évolution. Peu importe la saison, les hôtels et restaurants doivent faire en fonction des habitudes des clients et répondent à toutes sortes de caprices. Du diner en pleine nuit, aux pétales de rose dans le bain en passant par les envies culinaires.  «Les Français ne mangent pas à la même heure que les Espagnols par exemple, il faut adapter l’ouverture des restaurants. L’été dernier un Russe prenait son déjeuner à 16h alors qu’un  groupe d’Anglais était en train de diner» détaille  Michel Tschann, président du syndicat des hôteliers de Nice Cote d’azur. La concurrence oblige une adaptation  des infrastructures. «Il faut être à la pointe de la modernité. Il y a dix ans, les hôtels n’avaient pas de WIFI, aujourd’hui ça fait partie de la demande principale des clients» continue Michel Tschann.  La côte d’azur accueille aussi beaucoup d’étudiants, et de jeunes venus pour un week-end. Avec un budget souvent restreint, leur demande est totalement différente. Nice s’adapte aussi à cette clientèle,  plus de cinquante auberges de jeunesse sont disponibles et l’aéroport propose de plus en plus de vol low-cost reliant les grandes capitales européennes.

Une demande liée à la nationalité

Si les Anglais et les Italiens représentent la plus grande part de touristes,  les Japonais ont les plus pointilleuses exigences. « Ils veulent exactement ce qu’ils voient sur les brochures. Des Japonais se sont plaints d’avoir six olives dans leurs salades niçoises au lieu de quatre comme sur la photo dans le menu»  dévoile sur un ton amusé Michel Tschann aussi directeur de l’hôtel Splendid. Les touristes venus de pays émergeants sont de plus en plus nombreux, et parfois leur excentricité ne manque pas de surprendre.  Parmi les plus marquants en 2013, un couple de Chinois a traversé le monde dans l’unique but de faire leurs photos de mariages sur la côte d’Azur.  A Cannes, à l’occasion d’un mariage, deux familles richissimes d’Inde ont  fait privatiser toute la Croisette de Cannes ainsi que le Carlton et le Marriott.

Les perles des touristes

L’office de tourisme de Nice reçoit souvent des questions farfelues :

– A quelle heure passent les méduses ?

-Comment peut-on accéder à l’océan ?

-Peut-on traverser le lac ?

-Je cherche l’aubergine de jeunesse.

-Où se trouve la mosquée russe ?

-Nous allons en Italie, où changer nos euros français en euros italiens ?

-Un couple canadien était surpris de devoir payer pour entrer dans Monaco, ce qu’ils ont en fait réglé était le péage.

-Des touristes ont cru que le numéro inscrit sur les bus correspondait au prix du trajet, ils voulaient aller à Cannes avec le bus numéro 200.

Marion Burlot