Les médias à la Une des écoles de Nice

0
109

La semaine de la presse à l’école a eu lieu du 21 au 25 mars. Au cours de cette nouvelle édition, les élèves de Nice ont été sensibilisés aux médias et à la liberté d’expression.

Dans la petite salle de classe du Collège Ségurane de Nice, un groupe d’élève planche la tête plongée dans un écran d’ordinateur. La classe se concentre, on n’entend que le bruit des touches du clavier. Aujourd’hui, ils ne sont pas de simples élèves mais de vrais journalistes. Titrer, citer, créditer les photos, mentionner les sources… Toutes les règles essentielles du métier sont à appliquer à la lettre. Ce cours -un peu spécial- a lieu juste avant un « marathon de la presse », prévu le jeudi.

Marine Labrousse, professeur-documentaliste s’affaire dans les rangs et corrige les fautes.  Dans le cadre de la 27e semaine de la presse à l’école, cette classe de 4e devra rédiger des articles dans les conditions réelles d’une rédaction. « Il y aura divers thématiques comme la liberté d’expression, les discriminations, l’égalité fille garçon, l’actu culturelle locale. Ils devront être capable d’écrire comme des journalistes mais surtout d’en respecter la charte et suivre les règles » détaille t-elle. Depuis fin janvier, les ados suivent des cours sur l’apprentissage des médias dans le cadre de leur cursus scolaire. Pour Hamza, 13 ans, il a été difficile de tout assimiler : « Je n’ai pas retenu grand chose, il y a trop de règles à apprendre, à appliquer. C’est ennuyeux ». On entend souffler, les esprits s’échauffent : « Je ne comprends rien ! » lance Pénélope. Pourtant, d’autres comme Nathalie, 14 ans, retirent beaucoup de cette expérience : « J’ai appris pleins de choses sur le métier de Journaliste. Jouer leur rôle me plaît beaucoup, ce n’est pas si facile qu’on le croit ».

À Nice, ils sont nombreux à jouer au Journaliste et à s’intéresser de plus près à l’actualité. Au Lycée Guillaume Apollinaire, Nora, documentaliste a dressé un atelier. Dans un petit coin du Centre de Documentation et d’Information, plusieurs journaux ont été déposés : « Nous voulons sensibiliser les jeunes à l’information. On a donc décidé de mettre en place des quizz sur les médias pendant cette semaine. Plusieurs groupes auront la chance de rencontrer des professionnels pour débattre avec eux et apprendre leur métier ».  Jusqu’au 26 mars, à Nice, comme partout en France, ils seront plus de 3 millions d’élèves à s’intéresser aux médias.

Charlène Guidarini