Les katas en karaté, une discipline à part entière

0
101

Quand on pense karaté, on pense immédiatement au combat. Mais le karaté résulte initialement d’enchaînements appelés katas. Ils correspondent au répertoire technique du karaté.

Un kata, proprement dit, est un combat virtuel. Il permet l’application de techniques avec ou sans adversaire. L’interprétation des katas avec un adversaire est appelé « bunkaï ». Pour Loic Barresi, entraineur général du club de karaté Makoto Nice, spécialisé en kata : « cette discipline est  la base du karaté. C’est notre dictionnaire. » Initialement les katas sont des mouvements issus de l’art des samouraïs, où les armes comme l’épée sont proscrites.

Le but du kata est double pour Loic Barresi, « dans un premier temps faire travailler des gestes ou postures dans des situations définies, pour avoir un apprentissage complet et plus subtil que lors d’un combat. Et dans un second, de faire découvrir des règles fondamentales des arts martiaux, comme l’appréciation des distances, l’attitude, la gestion de l’équilibre, la coordination des mouvements ».

« Les katas ne sont pas une discipline artistique »

Il existe 26 katas avec des caractéristiques bien spécifiques : de bases, avancées, supérieures, de combats, de formations, du corps, de stabilités et respiratoires.

Le karaté est divisé en plusieurs disciplines, la plus connue étant le combat : « Il représente le côté sportif » pour Loic Barresi, alors que le kata « est le côté traditionnel mais absolument pas une discipline artistique, d’ailleurs le karaté artistique existe » précise t-il. Ce président passionné ajoute « que la rigueur technique et l’efficacité d’exécution sont primordiales. » Les passage de grades et de ceintures sont simplement l’apprentissage des katas.

Nice, une place forte du kata

Il existe lors des championnats du monde de karaté, une épreuve kata, la France figurant dans le top mondial. Nice représente une place forte de la discipline dans l’Hexagone avec comme tête d’affiche Sonia Fiuza, médaillé de Bronze au dernier mondiaux à Paris et licenciée à Nice élite sport. Les combattants du Club de Makoto Nice ne sont pas en reste, ils font partie de l’élite régionale et se retrouve de façon récurrente sur les podiums nationaux. Mais le karaté autant populaire qu’il est ne figure toujours pas au programme des Jeux Olympiques.

 Nicolas Descalis