Les grandes nations du basket « underpressure »

0
114

Le conflit FIBA-Euroligue prend une nouvelle dimension. 14 pays ne devraient pas participer à l’Euro 2017. La sanction pourrait s’élargir à toutes les compétitions internationales. 

Les grandes nations du basket Européen sont en danger ! L’Espagne, la Serbie ou la Lituanie, favoris du prochain Euro en 2017 risquent de ne pas pouvoir défendre leurs couleurs. La FIBA, fédération internationale de Basket-ball, met la pression sur les fédérations nationales.

Le but? Que ces fédérations obligent leurs clubs à participer à la ligue des champions. 

La FIBA a instauré il y a quelques mois une nouvelle compétition pour les clubs, la ligue des champions. Une compétition européenne qui vient contrer le système semi privée de l’Euroligue/Eurocoupe. Sauf que cette ligue des champions est boudé par bon nombre de fédérations nationales. Elle propose un plateau moins relevé, avec des dotations moins conséquentes (1 millions en Euroligue contre 500 000 en LDC). 

Une sanction qui peut s’étendre à toutes compétitions internationales 

El mundo deportivo annonce déjà l’exclusion de l’Espagne pour les Jeux Olympiques de Rio. Et si l’Espagne est sous le coup de cette sanction, les 14 autres pays pourraient aussi ne pas voyager au Brésil. L’Espagne a pourtant déjà décroché son billet pour les Jeux de Rio en remportant l’Eurobasket de 2015. L’absence de la Roja offre un boulevard aux Américains pour conserver leur titre olympique. 

La France dans tous ça? 

La France, elle, est épargné par tout cet imbroglio. Jean-Pierre Siutat, président de la fédération française de Basket, a imposé la présence des clubs français en Ligue des Champions. Une directive suivie par tous, sauf peut être par l’ASVEL. Tony Parker, le président de Villeurbanne souhaiterai lui, voir son club participer à l’Eurocoupe. 

La FIBA laisse une porte de sortie 

Le 15 avril dernier,  les fédérations européennes « pro-Euroligue » ont reçu la suspension dans leurs boites aux lettres. Les pays concernés ont « jusqu’au 20 avril » pour régulariser leur situation et se mettre en conformité avec FIBA Europe.

Les 14 nations sous le coup d’une suspension 

Serbie, Croatie, Turquie, Espagne, Russie, Lituanie, Grèce, Italie, Israel, Monténégro, Bosnie, Slovénie Macédoine et la Pologne

Léo Labica