Les Experts assument leur statut

0
294

Face à une faible opposition de Bahreïn, l’équipe de France (bis) s’est largement imposée, hier soir, 41 buts à 17. Seul point noir de la soirée, Sébastien Bosquet, solide arrière droit titulaire, s’est blessé à la cheville. Il sera indisponible pour les deux derniers matches de poule : mercredi face à l’Allemagne, puis jeudi contre l’Espagne.Didier Dinart avait annoncé la couleur après la victoire de l’équipe de France face à l’Égypte : il faudra éviter une blessure face à Bahreïn. Malheureusement pour les Experts, hier soir, Sébastien Bosquet a marché sur le pied d’un adversaire en deuxième mi-temps. Verdict : une entorse à la cheville gauche. Si cet incident n’a pas empêché les Experts de l’emporter largement (41-17), il a sûrement minoré l’ampleur du score qui aurait pu être plus grande… L’arrière droit de sera absent contre l’Allemagne et l’Espagne, pour les deux derniers matchs de poule de ce groupe A.

Une entrée dans la compétition prometteuse

A part cette fausse note, l’équipe de France a très bien entamé son Mondial suédois, aidée il est vrai par des oppositions contre les plus faibles de leur groupe. Les Experts ont bien joué le jeu, sans tenir compte des lacunes criantes de leurs adversaires. Vendredi dernier les hommes de Claude Onesta ont étrillé la Tunisie 32-19, avant de corriger les Égyptiens 28-19 dimanche soir. Hier, Bahreïn est passé sous le rouleau compresseur des tenants du titre : il n’y a pas eu de match, ou quasiment. Courageux, les asiatiques ont rapidement été dépassés par la puissance dégagée par les champions du monde, malgré le turnover dicté par Claude Onesta : 10-3 après dix minutes de jeu, 23-10 à la pause. Si l’écart était déjà bien creusé, les Français ne s’en sont pas contentés et ont continué à dérouler en seconde période.

Les remplaçants répondent présent

Abalo et Guigou ménagés, leur remplaçants sur les ailes s’en sont donné à cœur joie : Guillaume Joli a battu son record personnel face au but avec pas moins de onze buts inscrits pour douze tentatives, et ce en ratant un pénalty (sur cinq tirés). De leur côté, Samuel Honrubia a battu le gardien adversaire d’un lobe magnifique depuis un angle plus que fermé, et Arnaud Bingo nous a gratifié d’un festival offensif juste avant la pause en inscrivant pas moins de cinq buts. Enfin, la star nationale Nikola Karabatic, titulaire, n’a cessé de distiller des merveilles de passes décisives.

Le « vrai » Mondial débute demain

Les Français sont premiers au classement du groupe A. Ils devancent l’Espagne grâce à une meilleure différence de but (+46 pour les Bleus contre +16 pour l’Espagne). Mais aujourd’hui, à 18h15, l’opposition sera bien différente, et surtout bien plus féroce. Après trois matches de « chauffe », les Experts vont devoir monter en puissance face à l’Allemagne. Des Allemands qui seront revanchards après leur défaite d’hier face à l’Espagne pour deux petits buts (26-24). Une fois cet obstacle franchi, ce sera au tour de l’Espagne, jeudi, d’affronter les champions d’Europe, champions du Monde, et champions Olympiques…

Baptiste Quenaudon