L’engouement des crèches à Lucéram : les 5 raisons de leur succès

0
96

Cette année, les fameuses crèches de Lucéram fêtent leur vingtième anniversaire. Inaugurées ce samedi 2 décembre 2017, un grand nombre de visiteurs étaient présents pour l’occasion. Cette nouvelle saison s’annonce vivante et tout le monde pourra en profiter jusqu’au 7 janvier prochain. Un nouveau succès s’annonce, mais pourquoi tant de visiteurs continuent à venir dans ce village de l’arrière-pays ?

A environ une heure de Nice en voiture, le village de Lucéram reste très dynamique, même après tant d’années. C’est l’occasion pour les visiteurs de faire une bonne sortie familiale.

  • La diversité et l’originalité des crèches

Du bois, du plâtre, du fer, de la laine, de la peinture… tous les moyens sont bons pour faire des crèches. Aujourd’hui, elles sont plus de 450 exposées au sein du village. De toute sorte et de toutes tailles, elles intriguent les visiteurs : « C’est la première fois que je viens ici.  On m’avait parlé de l’endroit et je suis agréablement surprise par certaines crèches très originales. », déclare Sandrine, une visiteuse. Certaines peuvent tenir dans une noix tandis que d’autre sont de véritables crèches vivantes. « Ce qui m’a plus c’est de voir une crèche ou les personnages ne sont pas des hommes mais des hiboux », affirme Louis, un jeune enfant venu spécialement de Nice avec ses parents.

  • Des animations pour les enfants

Chaque année, une crèche vivante est organisée près de l’allée centrale du village. Les enfants se déguisent spécialement pour l’occasion. Beaucoup de petits anges courent dans tous les sens à côté de l’étable en attendant le père Noël. Après les photos, une distribution de chocolats est organisée par ce dernier. Le circuit des crèches plait généralement beaucoup aux jeunes enfants qui adorent partir à la recherche des plus petites. « C’est un peu comme les œufs à Pâques. Il y a des crèches qu’on ne voit pas forcément au premier coup d’œil. Il faut toujours regarder dans tous les coins. Mon fils a adoré trouver une crèche dans un camion de pompier en jouet », confie Mathilde, une jeune maman venue de l’Escarène.

  • Des commerces mobilisés

    Intérieur du village. MC.L

Autour de la place mais aussi à l’intérieur du village, beaucoup de commerçants et restaurateurs se sont mobilisés pour l’occasion. A La Boccafina, la gérante du restaurant a rajouté dans stands en terrasse : un pour le vin chaud et l’autre pour les churros. Les clients sont nombreux : « Les gens sont ravis de venir ici pour se réchauffer », s’exclame Janine la responsable. Dans l’une des rues principales, deux jeunes filles font leur petit commerce avec leur stand de crêpes, de quoi se faire un peu d’argent pour les cadeaux de Noël. Des étalages d’objets fait main sont aussi exposés sur la place et les visiteurs s’arrêtent souvent admirer les œuvres. « C’est joli et parfois un peu cher mais bon c’est noël et ça permet de rajouter un plus à la crèche de la maison », confie un père de famille.

  • L’aspect traditionnel

Tous les habitants sont impliqués lors de l’évènement et il est rare de ne pas voir de crèches près d’une porte d’entrée. Certaines flottent même sur l’eau des lavoirs. Mais si les gens sont attirés par cette exposition, c’est aussi pour le côté médiéval du village. Un musée des anciens outils près de l’église est ouvert gratuitement tous les jours. Il expose de véritables et anciens objets de l’époque médiévale. De quoi faire une petite coupure au cours de la visite des crèches. « A travers l’aspect traditionnel, on retrouve vraiment l’ambiance de Noël. C’est très joyeux comme endroit », souligne Aurélie, visiteuse pour la première fois.

  • La mise en place d’une sécurité

Les crèches étant en plein air, la sécurité a été renforcée à cause du terrorisme. Le circuit a été dévié pour les voitures. Trois gendarmes étaient présents pour réguler la circulation et surveiller l’allée centrale. « Depuis l’an dernier, les gens sont de moins en moins rassurés. », avoue Isabelle, responsable de la restauration des crèches. Moins de personnes étaient présentes à l’inauguration, mais l’ambiance reste très vivante selon la plupart des commerçants.

Marie-Camille Lamercy


Warning: A non-numeric value encountered in /home/ecoledujie/news/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 998