L’EDJ ouvre une section attaché(e) de presse

0
107

Dans trois ans, de jeunes attachés(e) de presse sortiront de l’École de Journalisme de Nice. Une formation qui marque une nouvelle étape dans le développement de l’école.

Qu’est ce qu’un(e) attaché(e) de presse ?

«Un homme, une femme de l’ombre qui élève la création de l’artiste et se retire où celui-ci brille enfin». Cette phrase de Patrick Modiano résume à elle-seule l’essence même du métier d’attaché(e) de presse. Rédaction de communiqué de presse, préparation de dossiers, organisation de conférences et de voyages de presse, voilà quelles sont les véritables missions d’un attaché de presse. Et elle sont de taille ! Il travaille en étroite collaboration avec les journalistes. Il a pris une place angulaire dans le monde des médias. Il est là pour représenter la personnalité, le produit ou l’événement pour lequel il travaille. L’EDJ se devait tôt ou tard d’ouvrir aux étudiants la possibilité de devenir des attachés(e) de presse formés aux côtés de jeunes journalistes.

Une première année de prise de contact avec le métier

La première année consiste en un tronc commun avec les autres sections du journalisme et du journalisme sportif. Un(e) bon(ne) attaché(e) de presse doit s’exprimer dans un français des plus corrects. Consolider sa culture générale demeure également un impératif. Étant régulièrement en contact avec des médias étrangers, la maîtrise de la langue de Shakespeare est élémentaire. La première année concentre deux missions :

  • combler les éventuelles lacunes accumulées durant les années de lycée.
  • Confronter l’étudiant au métier d’attaché de presse et à ses fondamentaux.

Une seconde année de spécialisation

La seconde année confronte l’étudiant à son futur métier. Il est chaque semaine mis en situation. C’est le rôle de cette deuxième année. L’unité d’enseignement technique dispense des cours d’écriture, d’élaboration de fichiers de presse, de réponses aux questions des journalistes en situation, de mises en ligne sur le web… L’unité d’enseignement « monde contemporain » forme le tronc universitaire. L’étudiant se frottera au droit de la presse, perfectionnera son niveau d’anglais et s’exercera à l’écriture sous contrainte. Les étudiants de la section attaché(e) de presse, comme ceux en journalisme, seront envoyés dans des rédactions durant leur stage d’été durant trois mois maximum.

Une dernière année au cœur même de la profession

La dernière année est un tremplin vers la vie professionnelle. Elle est axée sur la pratique quotidienne du métier d’attaché de presse. L’unité d’enseignement universitaire consolide les bases acquises les deux années précédentes notamment en économie des médias, en anglais, en politique et surtout en communication. Pour sa part, l’unité « Formation technique » confronte les élèves au média réel avec la création d’événements, la prise de parole en public, la web communication et l’écriture de communiqué de presse. Plusieurs séminaires aborderont aussi l’utilisation de logiciels de création de site internet, le photojournalisme et l’insertion professionnelle. Cette troisième année sera entrecoupée par un stage d’immersion en entreprise de 2 mois.

Romain Resicato