Le vote FN ne rime pas avec présence d’immigrés

0
129

Souvent, FN et immigration sont corrélés dans l’opinion. Mais en regardant de plus près les pourcentages d’étrangers par département (en 2010 selon l’INSEE) et le vote FN à la présidentielle 2012, on voit que ces deux données ne sont pas liées.

Les départements avec des taux d’immigrés supérieurs à 10% sont peu nombreux (Val d’Oise, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine et Paris). Dans ces départements, le FN a fait des scores plus bas que sa moyenne en 2012 (entre 6,52% et 13,55%).Le cas des départements ayant le plus voté FN en 2012 est similaire. Dans les 10 qui ont voté Marine Le Pen à plus de 25 %, la part d’étrangers dans la population excède 5% dans seulement 3 d’entre-deux (un maximum de 8,9%). Elle est même de 1,4 % dans le Pas-de-Calais, département du fief FN Hénin-Beaumont.

La réponse est donc évidente : le vote FN n’est pas lié à la présence d’étrangers dans l’environnement local bien au contraire. C’est même dans les régions avec le moins d’étrangers que le parti d’extrême-droite fait ses meilleurs scores. Preuve d’une réelle peur de l’étranger dans ces départements ?

Pourcentage d’étrangers dans les départements (en 2010 selon INSEE)

Scores de Marine Le Pen à la présidentielle 2012 (source : ministère de l’Intérieur)

Crédit photo : AFP

Florent Brunetti