Le Pacte Economique 2014, en campagne électorale

0
34

Adhésion ou pas des candidats aux prochaines élections municipales des Alpes-Maritimes, au « PACTE ECO » ? Les postulants au mandat de maire, sont invités à s’engager personnellement sur leur projet politique en matière de développement économique.

A l’initiative de la Chambre du commerce et de l’industrie Nice Côte d’Azur (CCI) et de l’Union pour l’entreprise (UPE 06), un questionnaire « pacte économique 2014 » va être envoyé à tous les candidats déclarés dans le département, pour les élections municipales de mars prochain. Il leur est demandé de se prononcer et de répondre positivement ou négativement à 27 propositions concrètes*. L’identification des différentes problématiques fait suite à un sondage réalisé en novembre dernier auprès de 600 entreprises du territoire départemental. Six thèmes prioritaires ont été retenus. On y retrouve des axes tels que : la pause de la fiscalité locale, le développement de l’emploi et des transports, l’accueil et la croissance des entreprises, la multiplication de logements pour les actifs ou encore le respect de l’environnement à travers le développement durable. L’UPE 06 et la CCI s’engagent à échanger avec les différents candidats, à échéances régulières, sur les différents états d’avancement des engagements recueillis.

Dans les communes des Alpes-Maritimes, les candidatures se font connaître au fil des jours, mais il reste encore beaucoup de personnes qui ne se sont pas encore déclarées. L’arrêté préfectoral pour l’ensemble des communes du département fixe un dépôt de candidatures à partir du jeudi 20 février 2014, jusqu’au jeudi 6 mars 2014 à 18 heures précises. Ce délai permet de comprendre que de nombreux hôtels de ville n’ont pas encore été sollicités par le pacte économique. Dans l’hypothèse où l’élu sortant n’est pas candidat à sa succession, les mairies n’ont pas reçu d’informations sur le « PACTE ECO », c’est le cas à Cannes. Dans la municipalité de Biot, le maire Jean Pierre Dermit est candidat à sa réélection mais pour son cabinet : « nous n’avons pas reçu de courrier officiel à ce sujet, à ce jour ». Si le questionnaire, n’a pas encore été largement diffusé à l’échelle du département, du côté de la ville de Nice, Jean- Sébastien Martinez assure : « le maire, Christian Estrosi est intéressé par les propositions, il prendra une décision finale à la fin du mois, c’est juste une question de temps », et d’ajouter : « au niveau de notre parti l’UMP, aucune ligne de conduite n’est préconisée, libre à chaque candidat de prendre sa propre décision de signature ou pas ».

*LES ENGAGEMENTS DU PACTE ECO 2014 :

•Je facilite la vie et l’environnement des entreprises et des commerces de ma commune

•Je développe une politique en faveur des zones d’activités

•J’améliore les déplacements et les temps de transport des azuréens

•J’augmente et je diversifie l’offre en logements à destination des actifs sur ma commune

•Je m’engage à renforcer la concertation et la mutualisation intercommunale et intercommunautaire : soutenir les actions en faveur du traitement des déchets des entreprises

                                                                                                              Sylvie Célimène

Photo: La chambre du commerce et de l’industrie de Nice Côte d’Azur

Crédit photo : Sylvie Célimène