Le nouveau billet de dix se dévoile

0
85
La BCE annonce des billets plus résistants et moins falsifiable.

Nouveau-né de la série « Europe », le billet de dix euros a montré ses couleurs. Disponible en septembre prochain, les Niçois ne sont pas si pressés de les voir arriver.

Même format, même couleur et surtout même valeur. La nouvelle version du billet de dix euros a été dévoilée hier par la Banque Central Européenne. À première vue, pas de gros changement, si ce n’est un nouveau design avec un rappel des styles architecturaux présents sur l’ancien billet. Pour voir les différences, il faut regarder d’un peu plus près. En inclinant le billet, on peut observer le portrait d’Europe, princesse de la mythologie grecque qui a donné son nom au continent. « Le portrait n’est pas là que pour faire joli », déclare la Caisse d’Epargne Côte d’Azur. « C’est un élément de sécurité supplémentaire dans le combat contre la production de faux billets. L’hologramme portrait ainsi que le filigrane sont deux choses difficiles à reproduire ». La conception du billet a été revue, il est « plus solide et plus résistant ». La BCE a rappelé que la durée de vie d’un billet de dix (et de cinq) euros étai(en)t de treize mois.

« Aucune différence »

L’existence de nouveaux billets n’est pas connue de tous les Niçois. Comme Fabrice, vendeur dans une boutique d’informatique à Nice, qui n’était « pas au courant ». « J’ai appris qu’il y avait un nouveau billet de cinq, mais plusieurs mois après je ne l’ai toujours pas vu ». Et pourtant le nouveau billet de cinq euros fait déjà partie du quotidien des Niçois depuis le 23 mai 2013. Le billet de 10 sera disponible dès le mois de septembre. « Pour moi, ils peuvent bien tous les changer, ça fera aucune différence » déclare Sophie, étudiante. “Ce qui compte c’est qu’il fasse toujours 10 euros ». Un avis partagé par la plupart des Niçois interrogés. Pas d’inquiétude, l’ancien billet sera toujours valable dans les commerces. Pas de date de fin d’utilisation prévue pour les anciens billets. « Nous n’avons pas reçu d’infos de notre hiérarchie » affirme Nicolas Suri, conseiller commercial BNP Paribas à Nice. « Il est possible qu’on nous demande de collecter les anciens billets pour les faire disparaître de la circulation mais il y a peu de chances que ça arrive. Ce n’est actuellement pas le cas avec le billet de cinq ». Il faut savoir que toutes les autres coupures seront remplacées dans l’ordre croissant. Prochains sur la liste : les billets de 20 et de 50, qui seront lancés courant 2015.

Maxime Rovello