Le nombre d’habitants stagne en PACA

0
99

L’Insee a publié les dernières statistiques concernant l’évolution du nombre d’habitants dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. On assiste « à un tassement des migrations ».

Surprise. Le soleil de la région PACA n’attire pas tant que ça. L’Insee a publié ses chiffres sur le dernier recensement de la population entre 2006 et 2011. L’institut a fait le choix d’observer les migrations sur cette période de cinq ans pour bénéficier d’une bonne illustration de l’évolution. Et depuis 2006, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a gagné seulement 100 800 habitants. La région a donc connu une très légère hausse de son nombre (+0.4 %). Au 1er janvier 2011, elle abrite 8 % de la population métropolitaine, c’est-à-dire presque 5 millions d’habitants.

Sur les cinq grandes aires urbaines (Marseille, Aix-en-Provence- Nice, Toulon et Avignon), qui représente 77 % de la population régionale, seule Marseille a conne une très petite augmentation de 0.3 %. Toutes les autres ont vu leur chiffre baisser. En moyenne de – 0.3 %. « Il est clair que l’on assiste à un tassement des migrations dans la région, et cela a pour conséquence de limiter d’un point de vue économique un chômage très élevé » constate Alain, professeur d’Economie à Aix-en-Provence.

Le littoral et les grandes aires urbaines délaissées

Paradoxalement, chaque département de la région PACA entre 2006 et 2011, a gagné en population. C’est surtout les grandes aires urbaines qui ont été délaissé. L’attractivité migratoire dans les plus petites villes permet de contrebalancer ce phénomène. Pour Alain, « les urbains commencent à retourner vers les campagnes, et vers des endroits moins fréquentés, donc moins chers ». Le littoral plait de moins en moins et la montagne de plus en plus. C’est le cas de Sylvie, 39 ans, qui a fait le choix en raison d’un loyer devenu trop cher de quitter Nice pour vivre un peu plus loin dans l’arrière pays. « La situation financière devenait trop difficile, j’ai donc décidée de m’éloigner du centre ».

Et les chiffres le démontrent. Néanmoins à petite échelle. Les villes qui ont vu leurs habitants le plus augmenter sont Gap (+1.7 %), Grasse (+1.1 %), Manosque (+1.1 %), Cannes, Martigues et Briançon (+0.6 %).

Pourtant ce phénomène de stagnation du nombre d’habitants en PACA qui pourrait surprendre se rapproche avec les statistiques de la France métropolitaine. L’Insee a indiqué une augmentation de la population de 0.5 % en France depuis cinq ans.

Aurélien Tardieu